GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Avril
Vendredi 21 Avril
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Aujourd'hui
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Benoît Hamon passe à l'offensive dans la dernière ligne droite

    media Benoît Hamon à Rennes, le 14 avril 2017. Damien MEYER / AFP

    A huit jours du premier tour de la présidentielle, Benoît Hamon tente une nouvelle stratégie : attaquer les programmes de ses adversaires. Comme ce vendredi 14 avril à Rennes.

    Avec notre envoyée spéciale à Rennes,  Anissa El Jabri

    Retrouver de l’air. Redevenir audible. Loin derrière le peloton, Benoît Hamon court après quatre adversaires. Et surtout deux rivaux qui le prennent en étau sur l’espace à gauche. Ces deux-là sont désormais les cibles privilégiées. Et pour cela, le candidat socialiste emploie des références télévisées. « Emmanuel Macron vous a dit qu’il n’était ni de droite ni de gauche. En fait, il est Tic et Tac. Un matin, est-ce que je rencontre Tic ou est-ce que je rencontre Tac ? Ou Chapi-Chapo ? On ne devrait pas rire, parce qu’il faudrait imaginer le 8 mai », prévient Benoît Hamon.

    Jean-Luc Mélenchon, l’homme qui siphonne l’électorat du candidat, est particulièrement ciblé. « Jean-Luc dit que si on sort de l’Union européenne, on pourrait adhérer à l’alliance bolivarienne. Moi, je lui dis : "t’es pas sérieux. Ou si t’es sérieux, t’es pas sérieux" », se marre le candidat socialiste, déclenchant les rires de la salle. Avant de s’alarmer : « Mais le 8 mai, comment on fait ? »

    Mais à force d’évoquer ce 8 mai à venir et l’élection de l’un de ses concurrents, Benoît Hamon court aussi un risque, celui d’installer chaque jour davantage sa défaite dans la tête des électeurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.