GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    La 34e Rencontre annuelle des musulmans de France se tient près de Paris

    media Le public visite les stands de vêtements présents à la 34e Rencontre annuelle des musulmans de France, au Bourget, le 14 avril 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

    A neuf jours de la présidentielle et quelques semaines du ramadan, entre forum politico-religieux et foire commerciale, la 34e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF) se tient du 14 au 17 avril 2017. Un événement organisé au Bourget, près de Paris, sous la houlette de l'UOIF.

    Ce rendez-vous est l'occasion pour de nombreux musulmans de France d'échanges culturels, commerciaux et même éducatifs, comme l'a constaté notre envoyée spéciale au Bourget, Sylvie Koffi :

    Cafés-débats, commerces et conférences aux rencontres des musulmans de l'UOIF 15/04/2017 - par Sylvie Koffi Écouter

    Mais cette 34e RAMF a aussi une dimension politique, notamment à l'approche de l'élection présidentielle française. Pour Amar Lasfar, président de l'UOIF, « c'est une rencontre pour dire : voilà ce que nous sommes, ce que nous faisons, notre position sur un certain nombre de sujets ». Un débat consacré à l'élection présidentielle, intitulé « Pour qui voter ? » est justement programmé ce samedi dans l'après-midi. Pas question pour autant « d'instrumentaliser notre communauté » affirme Amar Lasfar, qui rappelle qu'aucune « consigne ne sera donnée ».

    Ce weekend est enfin l'occasion pour l'UOIF d'adopter officiellement son nouveau nom voté en février : Musulmans de France. Une nouvelle appellation qui n'est pas au goût d'Abdallah Zekri, secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), pour qui « L'UOIF n'a pas le monopole des musulmans des France ».

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.