GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
Aujourd'hui
Samedi 29 Avril
Dimanche 30 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une explosion secoue le centre de Bagdad (AFP)
    • Donald Trump devant la NRA, le lobby des armes: «Vous avez un ami à la Maison Blanche»
    • Nicolas Dupont-Aignan sur France 2: «Marine Le Pen n'est pas d'extrême droite»
    • Présidentielle 2017: Nicolas Dupont-Aignan a signé un accord de gouvernement avec Marine Le Pen et la soutiendra au second tour
    France

    France: tentative d'attentat «imminent» déjouée à 5 jours de la présidentielle

    media Les forces de l'ordre sont présentes en nombre sur les lieux de la perquisition, ce 18 avril à la mi-journée. Boris Horvat/AFP

    Deux hommes « radicalisés » soupçonnés de préparer un attentat « imminent » en France ont été arrêtés à Marseille ce mardi 18 avril. « Le risque terroriste est plus élevé que jamais », a déclaré le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl après l'arrestation des deux hommes de 23 et 29 ans. « Une prise remarquable », a rapidement déclaré le président Francois Hollande.

    Deux hommes de 23 et 29 ans, soupçonnés de préparer un attentat ont été arrêtés ce mardi à Marseille, cinq jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, rapporte l'AFP citant des sources proches de l'enquête.

    Les deux hommes sont « soupçonnés d'un passage à l'acte imminent », a précisé l'une de ces sources. Ils ont été arrêtés par les services de renseignement intérieur dans le cadre d'une enquête pour association de malfaiteurs terroriste, ouverte à Paris.

    Le ministre de l'Intérieur a immédiatement réagi, annonçant que les suspects arrêtés avaient l'intention de passer à l'acte « dans les tous prochains jours ». Matthias Fekl a également rappelé que 50 000 policiers et gendarmes seront déployés pour chacun des deux tours de l'élection présidentielle, les 23 avril et 7 mai.

    « Des opérations de sécurisation et de déminage sont en cours » dans le IIIe arrondissement de Marseille où les deux hommes ont été arrêtés « entre 10 h et 11 h », a encore précisé M. Fekl.

    Radicalisation en prison ?

    Ces deux suspects étaient activement recherchés depuis la fin de la semaine dernière et présentent tous deux un profil de délinquants radicalisés en prison, indique l'agence Reuters citant une source policière. L'un d'eux est un converti, ajoute la même source.

    Lors de la perquisition, réalisée mardi en milieu de journée, des armes à feu et du matériel servant à la fabrication d'explosifs ont été retrouvés dans l'appartement de location où les deux hommes ont été localisés.

    « Une prise remarquable »

    « Tout ce que je peux dire, c'est que nos services et nos policiers ont travaillé de manière remarquable nous permettant d'arrêter deux personnes qui vont maintenant être confrontées devant des juges et des policiers pour que nous sachions exactement quelles étaient leurs intentions. C'est une prise remarquable », a rapidement déclaré le président français François Hollande depuis Le Creusot.

    Les photos des deux hommes suspectés de préparer un attentat terroriste et donc arrêtés mardi avaient été distribuées jeudi dernier aux services de sécurité des candidats à l'élection présidentielle, ont déclaré, à l'AFP, Marine Le Pen et l'entourage d'Emmanuel Macron. D'après plusieurs sources LR, les officiers de sécurité de François Fillon avaient été avertis de « risques avérés » sur le candidat de la droite à l'élection présidentielle

    (avec AFP, Reuters)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.