GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Juin
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Vendredi 23 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 25 Juin
Lundi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: le procès de la filière jihadiste «Cannes-Torcy» s’ouvre à Paris

    media Les enquêteurs quittent le domicile de Jérémie Louis-Sidney à Strasbourg, le 6 octobre 2012. AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG

    Ce jeudi 20 avril s'ouvre devant les assises de Paris le procès de la filière jihadiste dite de « Cannes Torcy ». Cette cellule démantelée en 2012 avait été décrite par les services antiterroristes comme la plus dangereuse en France. Attaque à la grenade d'une épicerie casher, projets d'attentats contre des militaires ou encore départ vers la Syrie, cette filière jihadiste annonçait les mutations du terrorisme français.

    Ils seront vingt à prendre place dans le box des accusés. Agés de 23 à 33 ans, ils sont originaires de Torcy en région parisienne, mais aussi du sud de la France, notamment de Cannes.

    Pour la plupart ce sont des amis d'enfance, ils ont fréquenté les mêmes mosquées, tous fédérés autour d'un chef fanatique Jérémie Louis-Sidney, abattu lors de son interpellation. Ce procès est celui d'une filière ancrée en France, avec des envies de jihad et de crimes de masse.

    Tout commence le 19 janvier 2012 à Sarcelles, ou vit une importante communauté juive. Deux hommes entrent dans une épicerie casher et jettent une grenade qui miraculeusement ne blessera légèrement qu'un client.

    L'enquête est rapide, une empreinte digitale permet de remonter au chef Louis-Sidney. Le 6 octobre 2012, un vaste coup de filet est lancé, les policiers saisissent également, armes, testaments religieux et listes de cibles potentielles.

    C'est un procès-fleuve qui s'ouvre donc ce jeudi, cinquante jours d'audience sont prévus pour comprendre la genèse et le fonctionnement de ce groupe terroriste, une cellule stoppée en plein essor, selon les enquêteurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.