GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: hommage national pour le policier tué sur les Champs-Elysées

    media Le président François Hollande, le 25 avril 2017, dans les locaux de la préfecture de police de Paris. Bertrand Guay / AFP

    François Hollande rend un hommage national ce mardi, en présence d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, à Xavier Jugelé, le policier tué jeudi 20 avril lors de l'attentat sur les Champs-Elysées qui a bouleversé la fin de la campagne avant le premier tour de la présidentielle.

    François Hollande rend ce mardi 25 avril à partir de 11 h (9 h TU) un hommage national au policier tué jeudi dans l’attentat des Champs-Elysées, en présence notamment des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, qui ont répondu favorablement à l'invitation du chef de l’Etat.

    Xavier Jugelé, 37 ans, a été tué jeudi 20 avril de deux balles dans la tête par Karim Cheurfi, qui a blessé deux autres policiers, dont l'un grièvement, ainsi qu'une touriste Allemande, avant d'être abattu. Il était membre de la 32e compagnie de direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police de Paris.

    Chevalier de la Légion d'honneur

    Il sera élevé à titre posthume au rang de capitaine et sera fait chevalier de la Légion d'honneur. Lors de la cérémonie, son compagnon devrait également prendre la parole.

    Au lendemain de l'attentat des Champs-Elysées, François Hollande s'était rendu à la préfecture de police de Paris pour rencontrer les policiers et les forces de sécurité. Il s'était également rendu au chevet du policier grièvement blessé, à l'hôpital européen Georges-Pompidou.

    Le chef de l'Etat a déjà rendu hommage dans cette cour de la préfecture à des policiers tués dans des attaques jihadistes. Le 13 janvier 2015, c'est là déjà qu'il avait salué devant leurs cercueils ceux qui sont « morts pour que nous puissions vivre libres », Clarissa Jean-Philippe, Franck Brinsolaro et Ahmed Merabet, tombés sous les balles d'Amedy Coulibaly et des frères Chérif et Saïd Kouachi.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.