GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Mélenchon se place en vue des législatives

    media Dans une vidéo postée sur YouTube le 28 avril 2017, le candidat de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a confirmé son refus de donner une consigne de vote pour le second tour de la présidentielle, HO / France Insoumise / AFP

    Jean-Luc Mélenchon sort de son silence dans une vidéo publiée sur internet. Sans dire explicitement qu'il votera Emmanuel Macron, il déclare qu'il « ne votera pas Front national ». Le candidat de la France Insoumise, qui a recueilli 19,58% des voix dimanche dernier, ne donne pas de consigne de vote : il ne veut pas fracturer son électorat. Et il lance un appel au rassemblement en vue des législatives.

    Après cinq jours sans dire un mot, il fallait bien une vidéo d'une demi-heure pour clarifier sa position : « Il n'y a pas de doute sur mon vote. Je ne voterai pas Front national », déclare Jean-Luc Mélenchon.

    « Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour arriver à deviner ce que je vais faire. Mais pourquoi je ne le dis pas ? Pour que vous puissiez rester regroupés »,  a-t-il déclaré à ses militants.

    En refusant de donner une consigne de vote, tout en sous-entendant qu'il choisira celui qu'il appelle « le premier de la classe », Jean-Luc Mélenchon espère surtout ne pas perdre son électorat, dont la majorité devrait voter pour Emmanuel Macron, mais dont une partie est aussi tentée par l'abstention, le vote blanc ou le vote pour Marine Le Pen.

    Car Jean-Luc Mélenchon se place dans la perspective des prochaines législatives dont il entend bien mener la bataille, se posant même en rassembleur. « Moi je tends la main à tous ceux qui veulent faire équipe commune avec nous dans la France Insoumise, parce que c’est le cadre », dit-il.

    Un appel du pied aux socialistes qui ne veulent pas suivre Emmanuel Macron, aux écologistes ou encore aux communistes avec qui il est engagé dans des négociations difficiles. Estimant avoir la légitimité suffisante depuis dimanche, Jean-Luc Mélenchon se place au centre du jeu à gauche. « Je ne me retire pas de la vie politique », finit-il pas lâcher à celles et ceux qui en doutaient.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.