GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: des milliers d’hectares de vignes ravagés par un gel exceptionnel

    media Dans le vignoble de Chablis, des feux sont allumés dans les vignes pour les protéger du gel. REUTERS/Christian Hartmann

    Ces derniers jours en France, un phénomène de gel exceptionnel a durement touché l'ensemble des vignobles français. Les dommages pourraient affecter des milliers d'hectares de vigne.

    Vingt ans au moins qu’on n’avait pas vu cela en cette période de l’année. Durant trois nuits, du 19 au 21 avril, les températures sont tombées jusqu’à -5 degrés. Exceptionnel, le phénomène l’est aussi par son ampleur : tous les vignobles français ou presque sont concernés.

    Dans le sud de la France, ces gelées ont détruit au moins 10 % du vignoble, et jusqu'à la moitié de certaines appellations comme le vin de Gaillac, de Cahors, des Corbières. En Bourgogne, le Chablisien est touché à près de 20 %, le Beaujolais a lui aussi été durement frappé.

    Le Bordelais et le Cognaçais ont été touchés à leur tour cette semaine, dans la nuit du 25 au 26. Le gel a ravagé des milliers d'hectares. Les dégâts sont d'autant plus importants que le printemps est arrivé précocement. La vigne avait trois semaines d'avance et les bourgeons étaient déjà bien développés.

    Pour protéger la vigne des viticulteurs bourguignons ont décidé d'allumer des feux de paille pendant la nuit pour réchauffer les ceps. En Touraine, 14 hélicoptères ont été mobilisés pour brasser l'air et rabattre sur les vignes de Montlouis-sur-Loire l'air chaud situé à basse altitude. Dans tous les vignobles français, c'est le branle-bas de combat pour tenter de sauver ce qu'il reste de la récolte 2017.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.