GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Présidentielle française: 65% des «Insoumis» refusent de prendre position

    media Des militants de la France insoumise le 1er mai à Paris. PHILIPPE LOPEZ / AFP

    Selon les résultats d’une consultation sur internet, 65% des militants de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon prévoient de voter blanc, nul ou de s’abstenir au second tour de la présidentielle qui opposera dimanche 7 mai Emmanuel Macron à Marine Le Pen.

    Les « Insoumis » ont parlé. Selon une consultation lancée sur internet, 36 % des quelque 243 000 votants ont choisi le vote blanc ou nul et 29 % l’abstention lors du second tour de l’élection présidentielle dimanche. Seuls 35 % comptent apporter leur voix à Emmanuel Macron. Le choix d’un vote pour la candidate d’extrême droite Marine Le Pen n’était pas proposé.

    Le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui avait recueilli 19,5 % des voix au premier tour, s’est clairement prononcé contre Marine Le Pen, mais n’a pas pour autant appelé à voter pour Emmanuel Macron. « Vous n’avez pas besoin de moi pour savoir ce que vous avez à faire, je ne suis pas un gourou », a-t-il déclaré la semaine dernière.

    Jean-Luc Mélenchon avait expliqué que cette consultation menée auprès des 430 000 personnes inscrites sur sa plateforme internet ne visait pas à « déterminer une consigne de vote », mais permettre à ses partisans d’exprimer leur choix pour le second tour.

    Dimanche 30 avril, le leader de La France insoumise a demandé un « geste » à Emmanuel Macron en lui demandant de retirer son projet de réforme du Code du travail qu'il projette de faire adopter par ordonnances. Le candidat d'En Marche! lui a opposé une fin de non-recevoir. « Je ne vais pas modifier mon projet pour aller convaincre des électeurs qui n'ont pas voté pour moi au premier tour », a rétorqué Emmanuel Macron ce mardi sur RMC et BFMTV, promettant néanmoins de mener ses réformes « en considérant cette part des inquiets, des perdants, de ceux qui aujourd'hui n'y trouvent pas leur compte ».

    Le choix des militants de La France insoumise a déjà fait réagir le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll qui l'a qualifié d’« erreur ». « Je réagis avec incompréhension. La gauche, traditionnellement, a toujours été dans ce combat (...) contre le Front national. On est au deuxième tour d'une présidentielle, il y a un choix qui s'impose, celui qui consiste à défendre les valeurs de la République (...) Moi, je considère aujourd'hui que c'est une erreur que de faire ce choix-là », a-t-il déclaré à la presse.

    Pour le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof, cela traduit la grande fracturation de la gauche.

    Cela traduit à quel point la France des «Insoumis», l'électorat de Jean-Luc Mélenchon, considère Emmanuel Macron, et à quel point ils le renvoient à son passage dans un gouvernement de Manuel Valls, à son passage sous la présidence de François Hollande, à un passage à Bercy au ministère de l'Economie et des Finances, et à quel point ils ne le perçoivent pas comme faisant partie de la même famille qu'eux.

    Bruno Cautrès

    Politologue, chercheur au Cevipof

    03/05/2017 - par Guillaume Naudin Écouter

    → (RE)LIRE : Présidentielle 2017: «ni Macron, ni Le Pen» et les fissures du front républicain

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.