GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Perlimpinpin», «schlague»: Le Pen et Macron ne se sont pas épargnés

    media Déchainés sur le plateau, et tout autant en écho sur Twitter... ®Twitter

    Le débat du second tour opposant Marine Le Pen et Emmanuel Macron s’est révélé particulièrement violent. L’échange confus entre les deux candidats à la présidentielle a été commenté sur les réseaux sociaux en direct et analysé ensuite par les éditorialistes nationaux et internationaux. Tous sont un peu éberlués devant tant d'invectives. Deux heures trente passées sous tension, sans bien comprendre les arguments exposés.

    « Ça n'était pas un débat d'idées, ça n'était pas l'affrontement de deux projets, c'était un affrontement de personnes, presque un pugilat. Il y avait une réelle violence sur ce plateau, et j'ai trouvé cela très regrettable. » C’est l’ancien président de l'Assemblée nationale, secrétaire général de LR, Bernard Accoyer qui s’exprime et il n’est pas le seul à ressentir ce sentiment.

    « Nombreux sont ceux qui déplorent la médiocrité du débat [...] Mais la faute en incombe totalement à Mme Le Pen qui l'a constamment tiré vers le bas par la violence de ses attaques, souvent personnelles, par l'accumulation de ses erreurs ou de ses mensonges, par l'absence ou l'inconsistance de ses propositions », estime quant à lui Alain Juppé sur son blog et dans un tweet.

    « Injure, violence, mensonge, approximation et c'est inquiétant »

    « Je crois qu'il [Emmanuel Macron] a été à la hauteur, pugnace, précis, compétent face à Le Pen qui a montré son vrai visage [...] injure, violence, mensonge, approximation et c'est inquiétant », achève de dire Manuel Valls, ancien Premier ministre socialiste, sur Cnews.

    Sur les réseaux sociaux, même constat en observant les tweets envoyés pour décrire le ring de boxe qu’était devenu #2017LeDébat. Certains faisant le choix d’un grand éclat de rire afin d’éviter la crise de nerfs. Mais les jugements sont tranchés. Florilège ci-dessous, des tweets les plus populaires de la soirée (parmi plus de 3,1 millions publiés durant la soirée) selon Visibrain

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.