GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Présidentielle française: pénurie d’assesseurs dans certaines mairies

    media Des assesseurs dans un bureau de vote du VIIe arrondissement de Paris, le 23 avril 2017, lors du premier tour de la présidentielle RFI/Pierre-Rene Worms

    A la veille du second tour de l'élection présidentielle, certaines mairies françaises se sont mobilisées afin de recruter des assesseurs. L'absence de deux grands partis de gouvernement - le Parti socialiste et Les Républicains éliminés au premier tour et qui comptent le plus de militants dans leurs rangs - bouleverse le paysage politique.

    Sans eux, l'élection ne pourrait pas avoir lieu. Alors certaines municipalités font tout : envois d’e-mails, appels téléphoniques, afin de recruter des assesseurs. A qui la faute ? Aux deux grands partis disqualifiés et aux deux formations politiques finalistes En Marche! et le Front national qui ont dû mobiliser suffisamment d'électeurs pour remplir cette mission.

    « On a dû quand même relancer à une ou deux reprises les partis afin qu’ils nous donnent des assesseurs. Le mouvement En Marche! a été capable de nous fournir 76 titulaires sur nos 76 bureaux de vote. Le Front national n’a été capable de nous fournir que 6 assesseurs au premier tour et le même chiffre au second », explique Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement parisien.

    A Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, le compte est bon pour les 55 bureaux de vote de la commune. « Nous avons bouclé la composition de nos 55 bureaux de vote parce que les militants républicains et socialistes ont quand même voulu jouer le jeu et ont été désignés volontaires par M. le Maire », affirme Cyril Peyroux, chargé de l'organisation des élections.

    Si le jour du scrutin le nombre d'assesseurs est inférieur à deux comme l'exige le Code électoral, la commune de Courbevoie a tout prévu. « On a une liste de réserve parmi des électeurs courbevoisiens qu’on appelle à la dernière minute, ils sont prêts à intervenir en cas de besoin », ajoute Cyril Peyroux.

    Présents dès l'ouverture des bureaux de vote, les assesseurs seront là jusqu'à la fin des opérations de dépouillement.

    → A (re) lire : Présidentielle française: la course à la procuration

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.