GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: quel Premier ministre pour le président Macron?

    media Emmanuel Macron lors de son arrivée à son quartier général de campagne le 9 mai 2017. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    A peine élu, et avant même d’être investi dimanche prochain, Emmanuel Macron a du pain sur la planche avec la bataille cruciale des législatives qui lui donnera ou non une majorité pour gouverner. Le choix de son Premier ministre qui devra mener cette campagne des législatives s’annonce donc crucial.

    Pour Emmanuel Macron, c’est un choix hautement politique et stratégique qui va engager en partie la réussite de ce début de quinquennat. Le président dit avoir déjà un nom en tête pour Matignon, laissant son entourage réduit aux spéculations.

    Trois hypothèses font surface. Soit le président Macron estime être en mesure d’obtenir une large majorité et il peut nommer un proche issu des rangs d’En Marche!, comme le député Richard Ferrand, actuel secrétaire général du mouvement, soit il pense qu’il devra construire une majorité et là, place aux vieux briscards de la politique. Les noms du centriste Jean-Louis Borloo, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ou bien encore Gérard Collomb l’actuel maire de Lyon sont souvent cités.

    A moins qu’Emmanuel Macron ne fasse le choix d’un Premier ministre d’ouverture en choisissant son chef de gouvernement dans les rangs des Républicains pour déstabiliser la droite avant les législatives.

    Xavier Bertrand ayant semble-t-il décliné, le juppéiste Edouard Philippe tiendrait la corde devant l’ancienne ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Fin du suspens dans une semaine, lundi 15 mai, avant la formation du gouvernement le jour suivant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.