GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Présidentielle: un Français sur trois s'est abstenu ou a voté blanc

    media L'abstention et les votes blancs ou nuls au second tour de la présidentielle amoindrissent l'effet de victoire d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. REUTERS/Eric Gaillard

    Entre votes blancs, nuls et abstention, un tiers des Français ont refusé de choisir dimanche entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, un niveau record depuis 1969.

    Malgré la menace de l’extrême-droite, le second tour de l’élection présidentielle française n’a pas massivement mobilisé dimanche 7 mai. L’abstention s’est en effet élevée à 24,95 % des inscrits sur les listes électorales, en hausse par rapport au premier tour - 22,23 % le 23 avril. C’est la première fois depuis 1969 que la participation baisse entre les deux tours.

    Il faut également remonter à ce même second tour de 1969 pour trouver trace d’une abstention aussi importante à un deuxième tour d’élection présidentielle ! S'il a réuni 66,1% des voix, le président élu Emmanuel Macron, qui veut désormais rassembler les « progressistes républicains », a en conséquence reconnu dimanche n'avoir pas reçu « un blanc-seing » des électeurs.

    De fait, à l'abstention record vient s’ajouter un nombre historique de votes blancs et nuls. 8,51 % des votants ont glissé un bulletin blanc dans l’urne, tandis que 2,96 % des électeurs y ont déposé un bulletin nul. Soit un total de 11,47 % des votants et plus de quatre millions d'électeurs. C’est tout simplement du jamais-vu depuis le début de la Ve République ! Le précédent record – jusque-là détenu une fois encore par le second tour de l’élection présidentielle de 1969 – était de 6,42 % des votants qui ne choisissent pas. Un score pratiquement doublé ce dimanche 7 mai.

    Au total, ce sont plus d'un tiers des Français qui n'ont voté pour aucun des deux candidats en lice lors de ce second tour de la présidentielle. Il y a donc plus de personnes à avoir refusé de choisir que de Français à avoir voté Marine le Pen, l'adversaire d'Emmanuel Macron lors de ce second tour.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.