GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Procès Heaulme: les parties civiles divisées sur la culpabilité de l'accusé

    media Francis Heaulme dessiné le 25 avril 17 lors de l'ouverture de son cinquième procès devant la cour d'assises de Metz. Jean Christophe VERHAEGEN / AFP

    On s'approche du dénouement dans le procès de Francis Heaulme. Le tueur en série est accusé du double meurtre de deux petits garçons à Montigny-les-Metz, les faits remontent à plus de 30 ans. On attend ce mercredi 17 mai les réquisitions du ministère public. Ce mardi, la parole était aux parties civiles, qui sont extrêmement divisées sur la culpabilité de l'accusé.

    Avec notre envoyé spécial à Metz,  Franck Alexandre

    Jean-Marie Benet, procureur général de Metz, sera ce mercredi matin sur le siège du ministère public. Il portera l’accusation, cette accumulation d’indices qui accusent Francis Heaulme, sa présence avérée sur les lieux du crime, ses analogies entre Montigny et ses autres meurtres.

    Autant d’éléments venus ébranler les certitudes de Patrice Buisson, l’avocat du père du petit Cyril Beining, il a longtemps cru en la culpabilité de Patrick Dils avant de changer d’avis. « Je ne suis pas buté. J’avais l’intime conviction sur le dossier d’origine et sur les quelques investigations menées par les gendarmes que le dossier était suffisant pour confirmer la condamnation de Patrick Dils, sur un dossier où dans des dizaines de cas on a condamné des gens avec des dossiers moins solides. Mais j’avoue que par la suite, avec les nouvelles investigations qui ont été faites en 15 ans, et puis avec les explications, il y a des impressions d’audiences où il y a des choses qui se disent, qui s’ajoutent aux PV et qui m’ont en effet convaincu. »

    Ce cinquième procès aura donc été utile, plaide l’avocat des parties civiles, avant d’ajouter qu’en cas d’appel, il ne participera pas à un sixième rendez-vous judiciaire.

     A (re) lire : France: ouverture du cinquième procès de Francis Heaulme

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.