GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Mélenchon appelle à la (re)mobilisation

    media Jean-Luc Mélenchon lors d'un meeting à Lille, le 23 mai 2017. FRANCOIS LO PRESTI / AFP

    Jean-Luc Mélenchon bat à nouveau la campagne. Discret pendant l’entre-deux tours de la présidentielle, le chef de la France insoumise, arrivé quatrième du scrutin, se présente à Marseille et sillonne en parallèle la France pour soutenir les candidats de son mouvement. A Lille avant-hier, à Paris et à Montreuil hier. L’objectif affiché : obtenir la majorité à l’Assemblée nationale et imposer une cohabitation à Emmanuel Macron.

    Jean-Luc Mélenchon le martèle : à la présidentielle, ses électeurs ont voté pour un programme, pas pour un gourou. C’est donc ce programme, « l’Avenir en commun », qu’il défend, d’estrade en estrade, dans l’espoir de remobiliser : « Personne ne sait quel va être le degré de mobilisation de chacun. On a tous compris qu’une partie du PS, une bonne partie, et une partie de la droite va voter Macron. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est combien des nôtres vont retourner voter. On était 7 millions. Si on y retourne, c’est nous qui gagnons. »

    Un discours à la sortie d’une bouche de métro pour soutenir Danielle Simmonet à Paris, place de Ménilmontant dans le XXe arrondissement, un autre à Montreuil, place de l’Hôtel-de-ville, avec son porte-parole Alexis Corbière.

    Marathon

    Jean-Luc Mélenchon retrouve ses accents de campagne et fait de ces législatives un référendum, pour ou contre la réforme du Code de travail voulu par le nouveau président : « On ne veut pas de votre modification. Ils veulent du super El Khomri. Je vous mets en garde. Et quand vous avez comme ministre de Travail, une ancienne DRH d’une multinationale, demandez-vous dans quel monde vous êtes en train de vivre. »

    Entre sa candidature à Marseille et son appui aux candidats, Jean-Luc Mélenchon va continuer son marathon en se concentrant sur les grandes villes. C’est dans les métropoles qu’il a réalisé en effet certains de meilleurs scores à la présidentielle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.