GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Nous souhaitons que les autorités iraniennes se montrent transparentes dans ce dossier et agissent sans délai pour mettre fin à cette situation inacceptable», a déclaré Agnès Von Der Mühll, porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point de presse électronique ce mercredi après la révélation dans la presse de cette arrestation, survenue en juin dernier. Roland Marchal, chercheur à l'Institut d'études politiques, est un collègue de Fariba Adelkhah, une Franco-Iranienne directrice de recherche au centre de recherches internationales de Sciences Po à Paris. Tous deux devaient se retrouver en Iran et ont été arrêtés au printemps par les Gardiens de la révolution islamique, lesquels évoquent des soupçons d'espionnage.

    France

    France: Jean-Luc Mélenchon demande «une trève médiatique dans l'injure»

    media Jean-Luc Mélenchon dans les rues de Marseille le 11 mai 2017. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    En pleine polémique Cazeneuve, Jean-Luc Mélenchon demande une trêve médiatique. Le chef de file de la France insoumise, candidat à Marseille, ex-candidat à la présidentielle, a souhaité faire plusieurs mises au point au quartier général de son parti.

    Jean-Luc Mélenchon a d’abord voulu faire une mise au point sur la polémique Bernard Cazeneuve. L'ancien Premier ministre souhaitait des excuses. Jean-Luc Mélenchon avait pointé sa responsabilité dans la mort de Rémi Fraisse, militant écologiste tué lors d'une manifestation dans le Tarn, parlant même d'assassinat.

    Jean-Luc Mélenchon plaide sa bonne foi. Il parle désormais d'homicide mais il estime toujours que Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur, aurait dût démissionner et il est prêt à s'expliquer au tribunal. L'ex-candidat à la présidentielle se dit victime d'un « Mélenchon bashing ». « Je demande une trêve médiatique dans l'injure » a-t-lancé, agacé par différents articles de presse.

    Sur l'affaire Ferrand, Jean-Luc Mélenchon se dit embarrassé. Il ne demande pas la démission du ministre mais pense qu'il y a arnaque. Quant à la réception de Vladimir Poutine à Versailles, le leader de la France insoumise assure avoir eu raison avant tout le monde en plaidant le dialogue avec la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.