GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président Erdogan «prévoit bel et bien de rencontrer la délégation américaine», a déclaré le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, sur Twitter. Le président turc avait affirmé plus tôt ce mercredi sur Skynews qu'il ne s'entretiendrait pas avec le vice-président américain Mike Pence et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo attendus à Ankara pour exiger l'arrêt de l'offensive turque en Syrie. «Je ne les rencontrerai pas», avait déclaré M. Erdogan à Sky News, «ils rencontreront leurs homologues. Moi, je ne parlerai qu'à Trump, s'il vient», avait-il ajouté.

    France

    Législatives: Bernard Cazeneuve, chef de file du «parti de la rose»

    media Bernard Cazeneuve lors de sa visite de soutien à Najat Vallaud-Belkacem pour les législatives le 29 mai 2017. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

    Bernard Cazeneuve poursuit son tour de France. L'ex-Premier ministre, pilier du quinquennat de François Hollande, sillonne le pays pour soutenir les candidats socialistes aux élections législatives des 11 et 18 juin. Il était lundi 29 mai à Lyon et Vienne pour appuyer les candidatures de l'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem et Erwann Binet. Bernard Cazeneuve défend le bilan du quinquennat, et tente de maintenir à flot un Parti socialiste miné par l'échec de Benoît Hamon à la présidentielle.

    Bernard Cazeneuve a une passion pour les roses. Il en cultive une quarantaine d'espèces chez lui. Alors, dans cette roseraie du sud de Lyon, il parle en expert et multiplie les allusions politiques :

    « Les végétaux, c’est comme la vie. Vous savez, ils ont leur cycle, ils ont leur saison. Il y a aussi des aléas. Par exemple, il y a eu énormément de gel dans le nord, et donc nous avons énormément de roses qui auraient dû éclore au mois de mai, qui n’ont pas réussi à éclore. Mais peut-être vont-elles éclore au mois de juin ? »

    Alors que certains diagnostiquent la mort du PS, le parti de la rose, et une bérézina aux législatives de juin, Bernard Cazeneuve a pris son bâton de pèlerin pour convaincre de l'utilité de voter socialiste, même après la victoire d'Emmanuel Macron.

    « Monsieur Macron, je n’imagine pas une minute – parce qu’il a siégé avec nous autour de la table au gouvernement – qu’il veuille se retrouver en tête à tête avec la seule droite. Donc il faut l’aider à ne pas devoir subir ce sort », affirme-t-il.

    L'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem, en difficulté à Villeurbanne, apprécie le soutien de celui qui s'est imposé comme le chef des législatives pour le PS. Et après l'élection ? Bernard Cazeneuve veut retrouver son métier d'avocat, publier des livres et participer à la reconstruction de la gauche. Dans une métaphore à peine voilée, il l'affirme : « Vouloir faire mourir des roses est une très mauvaise idée. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.