GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    NKM hospitalisée après avoir été agressée, son adversaire suspend sa campagne

    media Nathalie Kosciusko-Morizet agressée lors d'une distribution de tracts à Paris, le 15 juin 2017. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

    Nathalie Kosciusko-Morizet a été agressée ce jeudi matin alors distribuait des tracts en vue du second tour des législatives pour la 2e circonscription de Paris. La candidate Les Républicains a perdu connaissance après avoir été prise à partie par un passant.

    Nathalie Kosciusko-Morizet participait à une distribution de tracts place Maubert, dans le Ve arrondissement de Paris. Quand un homme d’une cinquantaine d’années s’est approché, les lui a arrachés des mains pour les lui jeter au visage en l’insultant. « C’est de votre faute si on a Hidalgo aujourd’hui comme maire », lui a-t-il également lancé, « retournez dans l’Essonne », dont la candidate Les Républicains est la députée sortante.

    Tentant de se protéger, NKM s’est donné un coup et, déséquilibrée, est tombée au sol. L'agresseur a pris la fuite dans le métro où il a été poursuivi par un bénévole de l’équipe de la candidate, qui dit avoir été frappé à son tour.

    Nathalie Kosciusko-Morizet est quant à elle restée inconsciente plusieurs minutes avant d'ouvrir les yeux, et d’être conduite par les pompiers à l’hôpital Cochin où elle a subi une série d’examens approfondis et où le Premier ministre Edouard Philippe est allé lui rendre visite. « Tous mes vœux de rétablissement à mon amie Nathalie Kosciusko-Morizet. Je condamne cet acte d’une violence insupportable », a-t-il écrit sur Twitter.

    La candidate a également reçu des messages d’Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Laurent Wauquiez, Alain Juppé ou encore du frontiste Florian Philippot. Condamnant lui aussi fermement l’agression, son adversaire de La République en marche, Gilles Le Gendre a annoncé qu’il suspendait sa campagne. « Je ne fais rien, j’ai stoppé les tractages. Elle est indisponible. Par équité, je me dois d’être indisponible », a-t-il ajouté à l’Agence France-Presse.

    Une enquête pour « violences volontaires » est ouverte par le parquet de Paris et la directrice de campagne de NKM a déposé plainte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.