GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Législatives françaises: la drôle de campagne du Premier ministre

    media Le Premier ministre français Edouard Philippe (en costume) en compagnie des candidats du mouvement La République en marche dans le Gard, le 15 juin à Aigues-Mortes. SYLVAIN THOMAS / AFP

    Il a fêté, jeudi 15 juin 2017, son premier mois à Matignon. Dans les Pyrénées orientales jeudi, puis en Franche-Comté ce vendredi, le Premier ministre français multiplie les déplacements auprès des candidats dans la dernière ligne droite. La majorité s’annonce pléthorique, avec énormément d’inconnus et de débutants. Cette majorité inédite, Edouard Philippe va devoir la diriger, l’organiser et l’animer. Les premières prises de contact pour son futur rôle.

    Venir soutenir des candidats qui ont, pour beaucoup de toute façon, le vent en poupe. C’est avant tout une manière pour Edouard Philippe de commencer à prendre ses marques, tisser des liens avec des députés qu’il connaît peu. Une manière aussi, plus discrètement, de rester proche de certains de ses amis de droite.

    Un message pour Pierre-Yves Bournazel, face à Myriam El Khomri à Paris, et surtout un coup de pouce en forme de flirt avec la ligne jaune à Maël de Calan, candidat Les Républicains dans le Finistère, face à une candidate… En marche ! Un geste d'amitié, dit-on à Matignon, où l'on souligne aussi que Maël de Calan a annoncé vouloir voter la confiance au gouvernement.

    Le Premier ministre suit aussi avec attention le parcours d'une dizaine de candidats LR. De potentiels futurs élus qui pourraient être des soutiens précieux. Nommé chef du gouvernement sans avoir été ministre, Edouard Philippe le sait : il doit prouver qu'il a les épaules pour ce poste réputé comme le plus dur de la Ve République.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.