GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Juin
Samedi 24 Juin
Dimanche 25 Juin
Lundi 26 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 28 Juin
Jeudi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Législatives françaises: le FN quadruple sa présence à l'Assemblée nationale

    media Marine Le Pen lors de son allocution dimanche soir à Hénin-Beaumont après l'annonce de sa victoire au 2e tour de l'élection législative. Denis Charlet / AFP

    Le Front national remporte huit circonscriptions et pour la première fois, Marine Le Pen est élue à l'Assemblée nationale, dimanche 18 juin 2017. Des nouveaux font eux aussi leur entrée au palais Bourbon, comme José Evrard (Lens). Ce dernier a la particularité d'avoir longtemps été membre du PCF. Ludovic Pajot, qui aura 24 ans en novembre, l'emporte dans la 10e circonscription du Pas-de-Calais. Les frontistes sont en force dans le nord du pays.

    Dimanche 18 juin. Il est 20 h dans la petite salle Jacques Prévert à Hénin-Beaumont. Les visages rayonnent de bonheur. Les militants sont aux anges après l’annonce de la victoire de leur championne. Ils improvisent alors une Marseillaise.

    Sa quatrième tentative aux législatives aura donc été la bonne ; Marine Le Pen s’impose avec près de 59 % des voix devant la candidate du parti La République en marche, un succès qui ravit ses soutiens. « Vive Marine ! Vive la République ! On va fêter ça ! »

    « Hénin-Beaumont, c’est vraiment une ville FN qui montre l’exemple, qui montre comment les gens vivent bien dans une ville FN. C’est la fête ce soir », confie une participante au micro de notre envoyé spécial Pierre Firtion.

    Une forte implantation dans le nord de la France

    La satisfaction est d’autant plus grande que le Front national remporte quatre circonscriptions du bassin minier, signe que le Pas-de-Calais est plus que jamais le fief de la formation d’extrême droite.

    Le FN fait ainsi gagner ses candidats à Lens, Liévin, Bruay-la-Buissière où s'impose un jeune de 23 ans, Ludovic Pajot, ainsi qu'à Denain, grâce à Sébastien Chenu, transfuge de l'UMP.

    « C’est lié à une implantation qui est ancienne, explique Laurent Brice, secrétaire départemental du FN. La prise d’Hénin-Beaumont a joué énormément puisqu’elle a montré comment le Front national était capable de gouverner. »

    « Et c’est aussi le fief de Marine Le Pen, ajoute M. Brice. Donc, il y a un rayonnement sur ce bassin minier où le Front national s’est imposé comme la première force politique dans ce département. »

    Pas de groupe parlementaire

    Marine Le Pen: «Nous n'avons pas de groupe aujourd'hui, rien ne dit que nous n'en aurons pas demain ! En tout cas nous travaillerons à trouver des gens qui partagent les mêmes grandes lignes politiques au sein de l'Assemblée» Ce lundi matin la nouvelle députée de Hénin-Beaumont tenait une conférence de presse. Reportage. 19/06/2017 - par Pierre Firtion Écouter

    Le FN n'avait jamais obtenu autant de députés, sauf en 1986, lorsque l'Assemblée avait été élue au suffrage proportionnel. En revanche, cette année, les frontistes font chou blanc dans le sud-est de la France, sur des terres qui leur étaient pourtant historiquement favorables. Il perd même son unique siège de la région. Dans le Vaucluse, en effet, le poste de député qu'occupait Marion Maréchal-Le Pen bascule. A noter cependant que cette dernière ne se représentait pas.

    Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, remporte lui de justesse la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, face à la candidate Modem investie par le parti présidentiel, La République en marche. Et Gilbert Collard, apparenté FN, est réélu dans le Gard. A l'inverse, Florian Philippot, vice-président du parti contesté en interne, échoue à se faire élire en Moselle, comme en 2012.

    Si le Front national n’aura pas de groupe à l’Assemblée nationale, car il n'a pas atteint le seuil des 15 députés, il parvient tout de même à limiter la casse dimanche avec ses huit circonscriptions glanées au total. Peut-être de quoi apaiser les tensions à la veille d’un bureau politique qui s’annonce électrique mardi 20 juin.

    → à (re)lire : la revue de la presse française avec à la Une « La révolution Macron »

    Consulter les résultats des législatives du ministère de l'Intérieur

    Je suis de cette région, j'ai longtemps été dirigeant communiste sur cette région, les gens connaissent mon engagement... Je suis parti du PC en 2000, j'ai adhéré au Front national en 2013... il fallait à un moment donné se demander pourquoi le PFC, parti de lutte des classes trahit les travailleurs ?
    José Evrard, élu à Lens, a longtemps été membre du parti communiste: « 19/06/2017 - par Pierre Firtion Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.