GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: les biens immobiliers de Claude Guéant saisis par la justice

    media L'ancien ministre Claude Guéant doit s'expliquer sur un virement de 500 000 euros, qu'il justifie par la vente de deux tableaux. THOMAS SAMSON / AFP

    Les avocats de Claude Guéant ont qualifié les deux nouvelles perquisitions aux domiciles de l’ancien ministre de l'Intérieur d’acharnement judiciaire. En poste sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant fait l'objet d'une mise en examen depuis deux ans pour «faux et blanchiment d'argent».

    Plus de deux ans après la mise en examen de Claude Guéant, son appartement parisien dans le très chic XVIe arrondissement ainsi que sa résidence secondaire ont fait l'objet d'une saisie, décidée le 12 juin. Claude Guéant a encore le droit d'habiter dans ses propriétés, mais pas de les vendre.

    Pour sa maison, une résidence secondaire dans le Maine-et-Loire, dans l'ouest du pays, la venue des enquêteurs s'est faite la semaine dernière et n'a officiellement débouché sur aucun indice.

    L'autre propriété, une habitation de 90m2 dans le XVIe arrondissement de Paris, est au cœur du problème judiciaire. Claude Guéant l'a payée comptant 700 000 euros grâce à de l'argent qu'il avait placé sur un compte en Asie. Selon lui, ce compte a été alimenté grâce à la vente de deux tableaux d’un maître flamand écoulés pour 500 000 euros. Or, des experts en art du XVIIe siècle ont estimé que ces œuvres étaient loin de valoir cette somme. Ils vaudraient à eux deux moins de 300 000 euros.

    Depuis le début de sa mise en examen il y a deux ans, Claude Guéant reste inflexible, mais aussi très fermé sur ses propos. La police le soupçonne de mentir et cherche tous les justificatifs de vente et de transfert de compte. Le juge d'instruction soupçonne que ces grosses sommes proviennent de Libye en guise de remerciement pour avoir facilité le financement de la campagne du président Nicolas Sarkozy en 2007.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.