GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le président Macron a accordé sa première interview à la presse européenne

    media L'interview avec Emmanuel Macron a été réalisée par les quotidiens «Le Figaro», «Le Temps», «Le Soir», «Süddeutsche Zeitung», «The Guardian», «Corriere della Sera», «El Pais» et «Gazeta Wyborcza». REUTERS/Philippe Wojazer

    A la veille du Conseil européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, le président français s'est exprimé dans un entretien accordé à huit médias européens. Emmanuel Macron parle de la lutte contre le terrorisme en Syrie, de l'instabilité de la politique internationale de Donald Trump, mais également d'une nouvelle étape des négociations de paix en Ukraine ou encore du Brexit.

    Interrogé si la France était prête à frapper seule en Syrie en cas d’utilisation des armes chimiques, Emmanuel Macron répond : « Oui. Quand vous fixez des lignes rouges, et si vous ne savez pas les faire respecter, vous décidez d’être faible. Ce n’est pas mon choix ».

    Ainsi, si l’emploi et la provenance d’armes chimiques sont avérés, « la France procédera à des frappes pour détruire les stocks d’armes chimiques identifiés ».

    Tout comme l’Ukraine et les libertés individuelles en Russie, la Syrie est aussi une source de divergences entre Paris et Moscou. Cela dit, Emmanuel Macron veut « réussir à travailler ensemble sur la Syrie pour lutter contre le terrorisme et déboucher sur une vraie sortie de crise ».

    Concernant la lutte contre le terrorisme, Donald Trump porte, selon le président français, « la même volonté que la sienne ». Toutefois, explique Emmanuel Macron, « il n’a pas encore élaboré le cadre conceptuel de sa politique internationale » et « sa politique peut donc être imprévisible ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.