GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Pesticides: de nouvelles études confirment la nocivité des néonicotinoïdes

    media Một trại nuôi ong ở Belarus. Ảnh chụp ngày 24/06/2017. REUTERS

    Les néonicotinoïdes, ces pesticides «tueurs d'abeilles», portent bien leur nom. Deux nouvelles études, en Europe et au Canada publiées jeudi dans la revue de référence «Science», le confirment. Ce sont les expériences les plus étendues menées à ce jour dans la nature et elles apportent des arguments de taille aux détracteurs des «néonicotinoïdes».

    Jusqu'à présent les industriels affirmaient que les études menées dans les laboratoires n'étaient pas recevables parce que les fortes doses de néonicotinoïdes auxquelles les abeilles étaient alors exposées ne reflétaient pas la réalité dans les champs. Or, cette fois-ci les chercheurs ont bien observé les abeilles dans les champs où les concentrations de ces insecticides sont plus faibles. Leur conclusion : l'impact est malgré tout néfaste pour les abeilles.

    Des colonies affaiblies, des abeilles mortes prématurément, c'est le constat des chercheurs au Canada.

    En Europe, les scientifiques sont arrivés à la même conclusion. Lors d'une expérience sur 3000 hectares au Royaume-Uni, en Allemagne et en Hongrie, les chercheurs ont observé que les abeilles exposées avaient du mal à se reproduire. A certains endroits, la population des ruches avait diminué de 24% durant l'hiver, à d'autres, le taux de survie a été un peu plus élevé parce que les abeilles avaient aussi des fleurs sauvages à leur disposition pour butiner.

    Ces résultats sont d'autant plus crédibles que les études ont été financées par les industriels eux-mêmes, à savoir les groupes Bayer et Syngenta.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.