GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: la Cour d'appel de Marseille ressuscite l’affaire du burkini

    media Une femme en burkini sur une plage de Marseille, le 27 août 2016. Reuters/Stringer

    En France, la Cour administrative d'appel de Marseille a confirmé, ce lundi 3 juillet, la validité de l'arrêté pris en août 2016 par la mairie de Sisco en Corse, interdisant le burkini sur les plages de la commune. L'été dernier, le port de ce vêtement de bain pour femmes musulmanes avait été à l'origine de nombreux incidents sur les plages.

    La Ligue des droits de l'homme contestait cet arrêté pris par le maire de Sisco, un arrêté qui portait une atteinte grave, plaidait-elle, à la liberté de manifester ses convictions religieuses.

    Mais la cour d'appel administrative a eu une tout autre lecture : un tel arrêté est adapté aux risques avérés de troubles à l'ordre public, dit la Cour, indiquant qu'une violente altercation était survenue entre des habitants de cette commune corse et des familles d'origine maghrébine, dont les femmes portaient des vêtements de type burka.

    Dans la foulée de cet incident, comme à Sisco, de nombreuses villes littorales de France avaient pris des arrêtés « anti-burkinis ».

    Mais le Conseil d'Etat avait mis un coup d'arrêt à ces interdictions, la Haute cour administrative avait appelé les maires au respect des libertés garanties par la loi, jugeant que ces mesures d'interdiction devaient être adaptées, nécessaires et proportionnées au regard de l'ordre public.

    En l'absence d'une loi précisant plus clairement l'étendue de l'interdiction, les arrêtés anti-burkinis risquent à nouveau cet été de faire l'objet de nombreux recours administratifs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.