GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Décès de la Britannique Judith Kerr, auteure du célèbre «Tigre qui s'invita pour le thé», à l'âge de 95 ans (maison d'édition)
    • Contraint de se passer d'Android, Huawei prépare son propre système d'exploitation pour la fin de l'année (CNBC)
    • États-Unis: une tornade fait trois morts à Golden City dans le Missouri (autorités)
    • Huawei: «protestation solennelle» de Pékin auprès de Washington (ministère)
    • France: la loi Pacte prévoyant la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) a été promulguée (Journal officiel)
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    France

    France: la semaine du président Macron très commentée sur les réseaux sociaux

    media Le président de la République française Emmanuel Macron après son adresse au Parlement réuni en Congrès, le 3 juillet 2017 à Versailles. REUTERS/Philippe Wojazer

    Le bout de phrase «des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien», prononcé la semaine passée par Emmanuel Macron lors de l’inauguration à Paris d’un incubateur géant, a déclenché une avalanche de messages sur les réseaux sociaux. De quoi brouiller le message que le président réservait, lundi 3 juillet 2017, au Parlement réuni en Congrès à Versailles. Depuis, à travers les mots-dièses #Ceuxquinesontrien et #CongresVersailles, les internautes s’écharpent.

    Jeudi dernier, le chef de l’Etat français inaugurait la station F, dans le 13e arrondissement de Paris. Ce gigantesque ancien bâtiment ferroviaire de 34 000 m2 a été transformé en campus destiné aux créateurs d’entreprises du monde entier.

    Pendant son discours inaugural devant des entrepreneurs, Emmanuel Macron a lâché cette petite phrase : « Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien. » Un passage aussitôt repris sur les réseaux sociaux, frontistes en tête.

    Florian Philippot a écrit : « Nous nous battrons toujours pour #ceuxquinesontrien ». Thierry Mariani, du bureau politique du parti Les Républicains, a tweeté : « Mais quel mépris ! »

    Un discours globalement jugé un peu long et ennuyeux

    La gauche n’est pas en reste, avec les mélenchonistes de La France insoumise appelant au boycott du congrès de Versailles et à investir le mot-clé #CongresVersailles, qui permettait de suivre lundi le discours que le président adressait à l'ensemble des parlementaires.

    Ainsi, parmi les twittos qui ont suivi le congrès de Versailles, le chef de l’Etat n'a pas fait l'unanimité. Certains publiaient des dessins et des vidéos caricaturant le chef de l’Etat en personnage du film d’animation Les Minions en train de haranguer les foules.

    De nombreux messages jugent le discours présidentiel trop long. « Déjà cinq minutes de pensée complexe. C'est dur à suivre. » Les internautes critiquent plutôt la forme que le fond : « Une dissertation philosophique hors-sol, plate et sonnant faux. »

    La plupart se fatiguent du discours : « Je pensais écouter Jupiter. Pour le moment, je ne vois qu'Hypnos le dieu du sommeil. »

    Discours de Versailles : Jean-Luc Mélenchon n'aime pas

    Du côté des politiques, la critique la plus acerbe provient du compte Facebook de Jean-Luc Mélenchon, le président du groupe FI à l'Assemblée, qui dénonce une « interminable pluie de truismes à Versailles ». « Faux marbre, bonapartisme surjoué, européisme bêlant, ennui mortel », écrit Jean-Luc Mélenchon.

    Cependant, quelques annonces faites par Emmanuel Macron ont été saluées par les internautes, comme la réduction d'un tiers du nombre de parlementaires, l'introduction d'une dose de proportionnelle, ou encore la révision du droit de pétition.

    Richard Ferrand, président du groupe La République en marche à l'Assemblée, « mesure l'exigence de cette mission » confiée par le chef de l'Etat et « entonne » une nouvelle version de la Marseillaise en 140 caractères : « Marchons, marchons, pour que l'espoir abreuve nos sillons. »

    Plus de 70 000 tweets ont été générés, lors de cette allocution qui a duré très exactement 1 heure et 28 minutes.

    → À relire : Réactions mitigées après le discours d'Emmanuel Macron à Versailles

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.