GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    De nombreuses femmes en situation de précarité n'ont pas accès aux soins

    media Dépistage du cancer du sein (photo d'illustration) Getty Images/Keith Brofsky

    Le premier rapport du Haut conseil à l’Egalité sur la santé et l’accès aux soins des femmes en situation de précarité est extrêmement préoccupant. Selon le Haut conseil à l’Egalité qui l’ a remis ce vendredi 7 juillet à Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, elles seraient aujourd’hui plusieurs millions.

    Elles sont ouvrières, caissières, femmes de ménage. Elles travaillent à temps partiel, occupent des postes peu qualifiés et passent des heures dans les transports. Leur quotidien, c’est une course permanente, dans laquelle leur santé passe en dernier, après leurs enfants et la gestion des soucis d’argent. Elles participent peu aux campagnes de dépistage des cancers et ont rarement un suivi gynécologique.

    Elles sont plus que les hommes exposées aux troubles psychiques et aux accidents cardiaques. Quand elles se décident à consulter, c’est souvent déjà grave.

    Les accidents de travail qui touchent ces femmes ont pratiquement doublé ces 15 dernières années et les maladies professionnelles ont connu une hausse de 155 % ! Bien que très alarmant, leur état de santé  reste « hors des radars » des politiques publiques.

    Selon le Haut conseil à l’Egalité, il faut une action volontariste qui prenne en compte la spécificité de leur situation. Dans ses recommandations, il propose de modifier les critères de pénibilité et d’y inclure les horaires atypiques, le travail en station debout ou la manutention de charges peu importantes, mais répétées. Et de façon plus générale, il préconise une simplification de l’accès aux soins pour ces femmes et une mise en place d’un accompagnement pour leur faciliter les démarches.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.