GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    A Paris, Emmanuel Macron et Donald Trump affichent leur bonne entente

    media Les présidents Donald Trump et Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 13 juillet 2017. REUTERS/Kevin Lamarque

    Le couple présidentiel américain est arrivé à Paris ce jeudi 13 juillet, à la veille du défilé traditionnel du 14-Juillet dont les Etats-Unis sont les invités d’honneur. Avant d’aller dîner ensemble sur la Tour Eiffel, Donald Trump et Emmanuel Macron ont donné une conférence de presse conjointe.

    Emmanuel Macron et Donald Trump ont semble-t-il décidé d'oublier leurs différents. Ce jeudi soir, à l’occasion de la venue du président américain à Paris pour assister au défilé du 14-Juillet, ils ont célébré « une relation ancienne », « forte », « destinée à se renforcer dans l’avenir » entre leurs deux pays.

    « La France est le premier et le plus ancien allié des Etats-Unis, a souligné Donald Trump. Beaucoup de gens ne le savent pas. Depuis que le général La Fayette a rejoint la lutte pour l'indépendance, nos deux pays sont liés par le même destin. C'était il y très longtemps mais nous sommes toujours côte à côte. Peut-être plus que jamais. »

    Plus que jamais lié par la lutte contre le terrorisme. Les deux présidents ont souligné qu’ils étaient sur la même longueur d’onde en la matière. C’est déjà le cas en Syrie où Paris et Washington mènent des opérations conjointes contre l’organisation Etat islamique. Les deux pays veulent désormais mettre en place un groupe de contact afin de préparer l’après-conflit. Alors qu'il avait déclaré en juin que le départ de Bachar el-Assad n'était « plus une priorité », Emmanuel Macron est allé ce soir encore plus loin. « Je ne fais pas du départ et de la destitution de Bachar el-Assad une condition préalable à l'intervention de la France », a-t-il souligné.

    Cette entente entre les deux chefs d'Etat est cependant absente dans d’autres domaines. C’est le cas du climat pour lequel Emmanuel Macron a une nouvelle fois souligné le désaccord avec son homologue américain. « Mais la discussion se poursuivra », a-t-il promis, affirmant respecter la décision du président Trump. « Quelque chose pourrait se passer concernant l’accord de Paris », a déclaré ce dernier sans toutefois entrer dans les détails.

    Donald Trump a également été rattrapé par ses affaires domestiques, notamment les soupçons de collusion entre ses proches et la Russie. Le président américain a pris la défense de son fils, accusé d’avoir rencontré l’année dernière une avocate russe en pleine campagne présidentielle. « Une rencontre insignifiante, sans importance », a déclaré le président Trump qui s’attendait visiblement à cette question.

    Le courant entre les deux hommes aux tempéraments assez différents est semble-t-il bien passé. Emmanuel Macron a remercié son homologue pour sa venue en lui adressant un chaleureux « merci Donald » et en ajoutant que le dîner au restaurant Jules Verne sera « un dîner d’amis ». Visiblement flatté, Donald Trump a promis de revenir à Paris. Il n'y a pas si lontemps il avait décrit la France comme un pays « infecté par le terrorisme ». Jeudi soir, il a félicité le gouvernement pour sa capacité en matière de contre-terrorisme.


    « La table est une arme de séduction »

    Donald Trump et Emmanuel Macron ont dîné au deuxième étage de la Tour Eiffel, dans le restaurant du chef Alain Ducasse, le Jules Verne. Il ne s'agit pas d'un choix anodin, selon Christian Roudaut, qui a écrit sur l'importance de la gastronomie dans les négociations politiques, notamment dans son ouvrage Les chefs des chefs.

    C'est presque un dîner aux chandelles qui permet de briser la glace. On rompt le pain ensemble. Du coup, celle peut permettre de façon subreptice de faire avancer certains dossiers.

    Christian Roudau

    Journaliste politique et gastronomie, auteur du livre «Les chefs des chefs»

    13/07/2017 - par Marina Mielczarek Écouter

    «Les vendeurs de tour Eiffel miniatures sont là, les touristes aussi mais l'accès est bloqué par des gendarmes»: écoutez le reportage de Célia Laborie à la tour Eiffel, devenue inaccessible le temps d'un dîner présidentiel 14/07/2017 - par RFI Écouter

    Les deux couples présidentiels pour un dîner très médiatique à la tour Eiffel dans le restaurant Jules Verne, jeudi 13 juillet. REUTERS/Kevin Lamarque

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.