GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Ces maires qui ont du mal à encadrer Emmanuel Macron

    media L'affichage des portraits des présidents en mairie est une coutume inscrite dans une tradition républicaine et non une obligation. REUTERS/Philippe Wojazer

    Le portrait officiel d'Emmanuel Macron arrive petit à petit dans les mairies. Et certains élus ont pu constater que la photo est plus grande que celle de ses prédécesseurs : 5 cm en plus. Le président de la République sort du cadre. Et les élus doivent donc s'adapter.

    Cinq centimètres de plus cela paraît anecdotique, mais pour les mairies, c'est toute une organisation. Certains employés ne savent pas comment faire rentrer Emmanuel Macron dans le cadre.

    Pour Roch Cheraus, maire de Saint Viaud, en Loire-Atlantique, ce n'est pas vraiment un problème. « On va regarder si ça ne rentre pas dans des cadres qu’on a déjà, on va faire du recyclage. Dans le pire des cas, on ira à la Foir'Fouille. On n'a pas prévu de faire des dépenses somptueuses. »

    Romain Senoble, le maire de Forges en Seine-et-Marne, ne voit pas l'affaire du même œil. Pas question pour lui de dépenser un centime. Il a une solution plus radicale. « Je vais couper cette photo pour qu’elle rentre dans le cadre .»

    Ces 5 cm de plus en fait l'ont fortement agacé. Mardi, Romain Senoble poste un calcul sur les réseaux sociaux. Il se base sur le site du fournisseur des mairies, qui propose la photo et le cadre adapté pour 77 euros. Ce prix, multiplié par le nombre de communes, 36 000, annonce une facture salée : 2,7 millions d'euros pour les collectivités locales.

    Pour Romain Senoble, c'est injuste. Surtout qu'Emmanuel Macron demande aux mairies de faire des économies. « Le cadre a fait déborder le vase, si je puis dire. Emmanuel Macron a fait des annonces en demandant aux collectivités locales de se serrer encore un peu plus la ceinture. »

    L'Elysée répond que chaque maire recevra gratuitement un exemplaire du portrait, ce qui contredit donc le calcul de Romain Senoble. Et puis dans tous les cas. Les élus peuvent refuser d'accrocher la photo du chef de l'Etat. C'est une tradition, pas une obligation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.