GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Emmanuel Macron à la reconquête des militaires

    media Le président Macron (d) à la rencontre des troupes pendant sa visite à la base militaire d'Istres, le 20 juillet 2017. REUTERS/Arnold Jerocki/Pool

    Tourner la page et rassurer. Emmanuel Macron, accompagné du nouveau chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, et de la ministre des Armées, Florence Parly, a tenté ce jeudi de restaurer la confiance avec l’institution militaire sur la base aérienne d’Istres, après la démission du général Pierre de Villiers. Les économies demandées « n’auront pas d’impact sur les forces » a promis le chef de l'Etat, avant de réaffirmer son engagement de campagne de porter à 2% du PIB le budget de la défense d’ici à 2025.

    Avec notre envoyé spécial sur la base aérienne d'IstresAnthony Lattier

    Devant deux avions ravitailleurs et sous un soleil de plomb, Emmanuel Macron tente de rassurer les militaires. Il faudra bien faire des économies cette année, mais dès l’an prochain, le budget de la défense sera le seul à augmenter : « Cette augmentation du budget est inédite et je veux que vous en mesuriez l’importance. Je ne laisserai personne dire que tel ou tel choix budgétaire se fait aux dépens des forces, de votre quotidien et de votre sécurité, c’est faux ».

    Le général Pierre de Villiers en a fait les frais. Le chef de l’Etat veut maintenant tourner la page : « Je tiens à lui rendre un chaleureux hommage car il a été un grand soldat, aimé et admiré de ses subordonnés, et il vous a brillamment commandé pendant un peu plus de trois ans ».

    Il faut désormais recoller les morceaux avec les militaires et cela passe par davantage de considération pour leur famille : « J’ai demandé pour l’automne à la ministre des Armées de faire des propositions concrètes, de prendre des mesures concrètes pour que la vie des familles soit davantage prise en compte dans les affectations, dans les décisions du quotidien ».

    La ministre des Armées qui devra aussi faire des propositions pour réviser les modalités de l’opération Sentinelle de sécurisation du territoire.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.