GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Mardi 23 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 25 Octobre
Vendredi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Etats généraux de l'alimentation pour une chaîne de production plus équitable

    media Des milliers d'agriculteurs français avaient défilé en septembre 2015 à Paris avec leurs tracteurs pour dénoncer la chute constante de leurs revenus. REUTERS/Jacky Naegelen

    C'était l'une des promesses du candidat Macron: les états généraux de l'alimentation démarrent ce jeudi 20 juillet à Paris, avec quelques jours de retard sur le calendrier avancé début juin par le président. Ce jeudi est la première journée d'un marathon qui doit s'achever d'ici la fin de l'année pour les acteurs de l'alimentation. L'objectif du président est de mettre en place une chaîne de production plus durable et plus équitable, et une consommation plus saine. Cette journée de lancement a des allures de grand-messe.

    Pour ces états généraux, l'exécutif entend bien montrer sa bonne volonté. A la tribune, ce jeudi 20 juillet, défileront donc Stéphane Travert, le ministre de l'Agriculture, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, Bruno le Maire, le ministre de l'Economie, et Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique.

    En guise d'ouverture, le Premier ministre Edouard Philippe est attendu pour lancer les travaux.

    Etats généraux: reportage dans le tout premier centre alimentaire anti-gaspillage de Paris. 20/07/2017 - par Anna Piekarec Écouter

    Il fallait au moins ça pour rassurer les 500 invités du jour, et plus largement les acteurs du secteur. Comment contenter agriculteurs, industriels, distributeurs et associations environnementales ?

    A ce sujet, Nicolas Hulot se veut un Martin Luther King à la française. « Je fais un rêve : que ces états généraux permettent de combiner tous les points de vue », a ainsi déclaré le ministre de la Transition écologique.

    Un rêve qui ne rassure pour l'instant pas grand monde, tant les chantiers sont nombreux, les ateliers encore flous et le calendrier serré. La restitution finale est prévue pour la mi-décembre 2017 mais le gouvernement affiche déjà son ambition d'annoncer du concret dès le mois d'octobre.

    Les attentes des agriculteurs

    En bas de la chaîne de production, on trouve les agriculteurs qui prévoient de suivre ces états généraux avec beaucoup d'attention.

    Plus que les mauvaises récoltes, Luc ne supporte plus le travail à perte. Le lait, vendu 30 cts le litre alors que sa production lui en coûte 34, le blé vendu à perte les mauvaises années […] "Il faut surtout arrêter que ce soit l’agriculteur qui soit la variable d’ajustement du prix. Il doit y avoir une meilleure répartition entre agriculteurs, industriels et la grande distribution si on ne veut pas décourager les jeunes agriculteurs à s’installer."
    Etats généraux: ce que les agriculteurs attentent. Reportage. 19/07/2017 - par Alice Pozycki Écouter

    A relire : Sortir l’agriculture du salon… et de la crise

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.