GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le président zimbabwéen Robert Mugabe (93 ans) a été démis de ses fonctions ce dimanche 19 novembre à la tête de la Zanu-PF lors d'une réunion extraordinaire du comité central de ce parti. Il a été remplacé à ce poste par l'ex-vice-président Emmerson Mnangagwa.

    Dernières infos
    • Elections au Chili: les bureaux de vote ont ouvert
    • Séisme de magnitude 6,6 dans le Pacifique, l'épicentre à 69 km de la Nouvelle-Calédonie (USGS)
    • Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi (police)
    • Inde: malgré le brouillard de pollution, le semi-marathon de Delhi a bien eu lieu
    • Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF appelle Robert Mugabe à démissionner
    France

    Un député LREM en garde à vue pour «violences aggravées» contre un élu PS

    media M’jid El Guerrab, député la République en marche de la 9ème circonscription des Français de l’étranger. Capture d'écran de Public Sénat

    Mercredi 30 août, en plein Paris, M’jid El Guerrab, député LREM de la 9e circonscription des Français de l’étranger, s’en est violemment pris à un cadre du Parti socialiste, Boris Faure, et l’a frappé à coups de casque. Ce dernier est toujours en soins intensifs. M’jid El Guerrab a été placé ce vendredi en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « violences aggravées ».

    La scène a eu lieu mercredi 30 août au soir en plein Paris. L’élu de La République en marche M’jid El Guerrab a asséné deux violents coups de casque à Boris Faure, cadre du Parti socialiste. Victime d’une hémorragie cérébrale, ce dernier a dû être opéré en urgence. Selon un témoin, Boris Faure aurait traité M’jid El Guerrab de « sale arabe ». « Impossible », répondent les proches du cadre socialiste.

    Un vieux contentieux politique entre les deux hommes est aussi en cause. Dans une tribune, Boris Faure avait récemment qualifié le nouveau député LREM d’opportuniste ordinaire, après que ce dernier avait échoué à se faire investir par le Parti socialiste.

    L'élu de gauche est désormais hors de danger, mais pour Olivier Faure, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, La République en marche doit exclure de ses rangs M’jid El Guerrab : « au-delà de la procédure judiciaire, il y a aussi un mouvement politique qui aujourd’hui doit prendre ses responsabilités et donc ne pas tolérer dans ses rangs des gens qui utilisent des moyens qu’on accepte de personne. C’est inadmissible qu’un parlementaire puisse commettre de tels actes ».

    M’jid El Guerrab se « met en retrait du groupe parlementaire »

    Le député va-t-il alors être exclu du parti de la majorité ? Impossible à dire pour l’heure, même si dès hier, La République en marche a condamné ce geste, expliquant « qu'aucun comportement ne saurait justifier de tels actes ».

    M’jid El Guerrab a décidé ce vendredi de prendre les devants. Sur Facebook, il a annoncé se « mettre en congé du parti et du groupe parlementaire LREM afin de permettre à l'enquête de se dérouler de la manière la plus sereine possible »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.