GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 27 Septembre
Jeudi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Mort de Pierre Bergé, homme d'affaires et ex-compagnon d'Yves Saint Laurent

    media Pierre Bergé en 2015. AFP/Stephane de Sakutin

    Le mécène et homme d'affaires français Pierre Bergé, ancien compagnon d'Yves Saint Laurent avec lequel il a fondé la célèbre maison de couture du même nom, s'est éteint ce vendredi 8 septembre à l'âge de 86 ans. Il est mort des suites de sa longue maladie à son domicile à Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhone), précise la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent.

    Homme d’affaires redoutable, mécène reconnu, autre moitié de la maison Yves Saint Laurent, Pierre Bergé a eu une vie hors norme. Né en 1930 sur l’île d’Oléron où il passe sa petite enfance, Pierre Vital Georges Bergé grandit à La Rochelle. Arrivé à Paris à 18 ans, il commence par vendre des livres en édition originale et, déjà, fréquente quelques grands noms : Aragon, Camus, Sartre, Breton.

    A 20 ans, il rencontre son premier amour, le peintre Bernard Buffet. Ayant compris l’importance du réseau, il organise de grandes fêtes, travaille l’apparence de son protégé et amant, lui apprend à « se vendre ». Il réussit son coup, la cote de Buffet s’envole, Bergé gère sa carrière et son succès grandissant durant huit ans, jusqu'à ce qu'il croise la route d’Yves Saint Laurent. Un couple mythique est né.

    Un couple, une marque

    Les deux hommes se rencontrent à la fin des années 1950. Yves est un jeune styliste chez Dior et sa première collection - « Trapèze » - a déjà marqué les esprits. Pierre a 28 ans, Yves 22. C’est lui qui trouve l’argent pour fonder la maison de couture Yves Saint Laurent, en 1961. Il vend d’abord son propre appartement pour louer un deux pièces, qui servira d’atelier, et payer les couturières. Puis Pierre Bergé réussit à convaincre un milliardaire américain de les financer. Du flair, de l’audace, le duo va de succès en succès, notamment avec le lancement de « Saint Laurent rive gauche », le premier magasin de prêt-à-porter qui arbore le nom d’un grand couturier. Un coup de génie.

    Le succès est immédiat, les fulgurances artistiques d’Yves et la gestion draconienne de Pierre, en coulisses, sont les piliers de leur empire naissant. En coulisses, justement, on craint Pierre Bergé qui a la réputation d’être colérique, autoritaire, intransigeant. Mais grâce à lui, la marque devient un symbole de la mode française dans le monde entier. La main de fer, c’est lui, le gant de velours, c’est Saint Laurent. Il est redouté par tous les employés et les mannequins. L’opposé de Saint Laurent, magnanime, vulnérable. Infidélités, dépressions, le couple résiste à 50 années, seulement séparé par la mort d’Yves en 2008.

    Le mécène et l’esthète

    A partir des années 1970, Pierre Bergé investit dans la culture. En 1977, il rachète le théâtre de l’Athénée et produit notamment Peter Shaffer, Claude Régy, Marguerite Duras. Ce « patron de gauche », comme il aime se présenter, dépense sans compter pour les projets qui lui tiennent à cœur. Le succès de la maison Yves Saint Laurent a fait sa fortune, qui ne cessera de croître (en 2016, le magazine Challenges l’estime à 180 millions d’euros).

    Le tableau Saint Thomas à la pique de Georges de la Tour au musée du Louvre, la rénovation de deux salles de la National Gallery de Londres, la rénovation du Centre Pompidou, Pierre Bergé prend à cœur son nouvel habit de mécène. Il finance en grande partie la carte blanche du Louvre donnée à Patrice Chéreau en 2010.

    En 2008, à la mort d’Yves Saint Laurent, avec qui il s’est pacsé peu de temps auparavant, il décide de se séparer de leur collection d’art et des objets qui ont fait leur quotidien. C’est la « vente du siècle », tableaux, objets, statues, tapis, pour un total de 373 millions d’euros. Une grande partie de cette somme revient d’ailleurs au Sidaction, qu’il a fondé en 1994 : la cause de sa vie.

    Les médias

    Touche-à-tout, Pierre Bergé s’illustre également dans les médias. Un moyen de promouvoir les causes qui lui sont chères, de renforcer son réseau, d’asseoir son pouvoir. En 1987, il finance Globe, un magazine qui va activement soutenir François Mitterrand, son ami, en campagne présidentielle l’année suivante. C’est d’ailleurs Mitterrand qui le nomme à la tête de l’Opéra de Paris à sa réélection. Il y reste jusqu’en 1996.

    En 1990, il investit massivement dans le jeune Courrier international, puis finance le lancement du mensuel gay Têtu. Après les échecs de ses tentatives pour reprendre Le Nouvel Economiste et LEvénement du jeudi à la fin des années 1990, il réussit en 2010 à devenir actionnaire majoritaire du groupe Le Monde, avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse. Une expérience en demi-teinte. Un jour, furieux au sujet d’un article, il écrit au directeur du Monde : « Payer sans avoir de pouvoirs est une formule à laquelle j’aurais dû réfléchir ! »

    Ironie ou pied de nez, le multimillionnaire récusait l’étiquette « gauche caviar », mais s’était offert en 2000 la maison Prunier, l’un des plus gros producteurs français des précieux œufs d’esturgeon. Son dernier grand chantier aura été la création de deux musées Yves Saint Laurent. Un à Marrakech, tout près du jardin Majorelle, sublime lieu de création et de villégiature du couple, racheté par la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent en 1980. L’autre musée est à Paris, avenue Marceau, dans le siège historique de la maison de couture qui a vu éclore le génie d’Yves sous le regard protecteur de Pierre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.