GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    L'ASN pointe plusieurs défaillances dans la filière nucléaire française

    media Un technicien sur le site nucléaire d'Areva à La Hague, dans l'ouest de la France, en avril 2015. UX designer

    C'est un nouveau coup dur pour Areva, le géant français du nucléaire en pleine restructuration et qui fait face à de grandes difficultés financières. Son usine de traitement de déchets de La Hague, située au bout de la presqu'île du Cotentin (Manche) est mal protégée contre certains risques d'explosion. C'est ce que pointe l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) dans un courrier adressé au directeur du site et publié le mardi 12 septembre sur son site internet.

    C'est à la suite d'une inspection inopinée des agents de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), en mars 2017 que la défaillance a été repérée. Tout se passe dans ce qu'on appelle l'atelier T4 de l'usine de La Hague. c'est dans celui-ci que le plutonium est purifié, converti et conditionné pour en faire du combustible nucléaire ou au contraire pour le stocker. Ces opérations dégagent un gaz, de l'hydrogène, un produit très inflammable. Pour cette raison l'air de l'atelier est en permanence ventilé pour éviter que l'hydrogène ne s'accumule.

    « Balayage »

    Il y a donc un système d'air de « balayage » et un secours. Cependant, en cas de défaillance de ces deux systèmes, il faut mettre en place une méthode dite « de sauvegarde » qui doit être installée, connectée et mise en service en moins d'une heure et demie, faute de quoi le risque d'explosion n'est pas négligeable. C'est donc cette méthode que n'a pas réussi à mettre en place Areva à l'occasion de la visite de l'ASN en mars dernier. L'industriel se veut rassurant : « Des actions d'amélioration » vont être mises en oeuvre. Reste qu'Areva se serait bien passé de ce coup de semonce, alors que le groupe fait face à une polémique sur la sécurité de ses sites et à de grandes difficultés financières.


    France: l'ASN met une centrale nucléaire du Cher sous « surveillance renforcée »

    La centrale nucléaire française de Belleville-sur-Loire (centre) a été placée par l'ASN « sous surveillance renforcée », une procédure exceptionnelle, en raison de « la dégradation du niveau de sûreté » constatée depuis 2016. Dans une note d'information, l'ASN explique avoir constaté « une hausse du nombre d'événements significatifs » et « des carences » de l'énergéticien français EDF dans la surveillance et l'entretien des installations. Les travaux de construction de la centrale de Belleville ont eu lieu entre 1979 et 1988.

    (avec AFP)

    Vue de la centrale EDF de Belleville-sur-Loire. Photo: Serlito, source: Wikipédia

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.