GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: l'université de Tours s'engage auprès des étudiants transgenres

    media (Photo d'illustration) Ecriteau protestant contre la Caroline du Nord qui impose aux personnes transgenres d'utiliser les toilettes en fonction de leur sexe de naissance. REUTERS/Jonathan Drake

    L'université François-Rabelais a décidé d'officialiser le prénom d’usage et d'ouvrir des toilettes neutres. Une initiative qui fait suite à la démarche de Charly, un étudiant transgenre.

    Avec Farida Nouar, journaliste à France Bleu Touraine, à Tours

    Dans quelques jours, Charly aura une carte et un e-mail d'étudiant avec son vrai prénom, celui qu'il s'est choisi lorsqu'il a décidé de dévoiler sa nouvelle identité masculine. Il y a un an, il n'allait pas bien du tout. Devoir se justifier à l'université était devenu insupportable.

    « Aux examens, c'était très, très humiliant en arrivant auprès de la personne qui faisait l'appel et qui me donnait mon étiquette pour la coller sur ma feuille d'examen plus tard, raconte-t-il. Je devais montrer ma carte étudiant, je me présentais comme étant un homme. Les gens distinguent bien que je suis un homme, sauf que mes papiers sont au féminin. Donc ce n'est pas facile et les gens parfois ne me croient pas, surtout dans des périodes d'examen. Je peux être aussi regardé bizarrement de la part de tous les autres étudiants, donc ça fait une pression en plus. »

    Toilettes neutres

    Lorsque Charly rencontre Concetta Penutto, chargée de mission « diversité, égalité et handicap » à la faculté, il lui parle aussi d'un autre problème délicat : celui de l'accès aux toilettes. Conséquence, des toilettes non genrées vont être mises en place. Une première dans une université française.

    « Nous on va acter, par le biais de la signalétique et de quelques petits aménagements, la présence de quelques toilettes non genrées pour les personnes – étudiants et personnel – qui souhaitent les utiliser, mais qui n'auront pas un affichage homme-femme », explique Concetta Penutto. Ces toilettes seront mises en service dans quelques mois.

    A (RE)LIRE → La guerre des toilettes pour les transsexuels fait rage aux Etats-Unis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.