GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Saint-Martin: la partie néerlandaise reprend vie plus vite que la française

    media Après le passage de l'ouragan Irma, dans la partie néerlandaise de Saint-Martin, la reconstruction bat son plein (le 17 septembre 2017) REUTERS/Andres Martinez Casares

    L'île de Saint-Martin est divisée en deux : au nord, la partie française, au sud : la partie hollandaise. Toutes les deux ont été touchées par Irma, il y a une dizaine de jours. Pourtant du côté hollandais, le retour à la vie normale est bien plus rapide que du côté français.

    Avec notre envoyé spécial à Saint-Martin, Pierre Olivier

    Sur les plages de Bel-Air du côté hollandais de Saint-Martin, quelques baigneurs en maillot de bain piquent une tête, on est très loin du chaos qui règne encore côté français. « C’est le week-end, donc on est allé à la plage parce que ma fille aime beaucoup les vagues et la mer. Il y a de petits supermarchés dans le quartier, donc on a acheté un peu de lait pour mon bébé. La vie continue. »

    Dans la partie française, aucun hôtel n’a encore rouvert, pourtant du côté hollandais le Sea Breeze Hôtel qui fait aussi bar ne désemplit pas. Luis Fortuno en est le patron. « Aujourd’hui, nous avons une cinquantaine de clients, nous n’avons jamais fermé. L’électricité et l’eau sont revenues très vite, tous les jours, les gens viennent boire des bières fraiches souriant. Mais je sais que du côté français, c’est très dur. »

    Pour expliquer ce retour à la normale bien plus rapide que du côté français, les Hollandais évoquent la solidité de leurs bâtiments reconstruits après le cyclone Luis en 1995. Les normes hollandaises auraient été plus exigeantes que les françaises.

    ►à(ré)écouter: Sur l'île de Saint-Martin, des patrouilles militaires à la rencontre des habitants (reportage)

    Vue aérienne de la partie hollandaise de l'île de Saint Martin. Le 16 septembre 2017. REUTERS/Andrea de Silva

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.