GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Marche contre la loi Travail: Mélenchon installe un rapport de force

    media Jean-Luc Mélenchon à Marseille le 27 août 2017, lors du discours de clôture des Amphis d'été. AFP/Bertrand Langlois

    Au lendemain de la signature des ordonnances réformant le Code du travail, Jean-Luc Mélenchon appelle à un « déferlement » du peuple dans les rues de Paris. Le chef des Insoumis organise, samedi 23 septembre, une marche contre « le coup d'Etat social » entre la place de la Bastille et celle de la République, où il prendra la parole. Alors que s'enclenche une mobilisation sociale, Jean-Luc Mélenchon veut fédérer sous son nom les mécontents de la présidence d'Emmanuel Macron.

    C'est comme si la présidentielle lui manquait. Jean-Luc Mélenchon remonte sur la même estrade où en mars dernier il avait prononcé un discours contre « la monarchie présidentielle », qui lui avait permis de percer dans la campagne.

    Six mois plus tard, sur les décombres des partis traditionnels, l'ex-candidat devenu député a endossé le costume de premier opposant et installé un mano a mano à distance avec le président. Une situation qui commence à agacer le pouvoir. Un proche du président en est en même à souhaiter qu'enfin la droite se redresse pour affaiblir Jean-Luc Mélenchon.

    Le chef des Insoumis entend, lui, installer un rapport de force durable avec l'exécutif. « La protestation doit s'amplifier et s'incarner. Il faut montrer qu'il y a un recours possible », explique le député Alexis Corbière. « Nous jouons une manche assez décisive pour La France insoumise », admet de son côté la députée Clémentine Autain.

    Le mouvement sera rejoint dans le cortège ce samedi par plusieurs organisations de gauche, dont celle de l'ex-candidat à la présidentielle Benoit Hamon.

    Nous voulons que ce gouvernement tombe, nous voulons qu'il y ait une crise dans ce pays, de telle sorte que de nouvelles élections aient lieu et que l'on mène une autre politique
    Clémentine Autain, député de Seine-Saint-Denis de La France insoumise 23/09/2017 - par Anthony Lattier Écouter

    (Re) lire : Loi Travail: Mélenchon déterminé à faire «céder» le gouvernement

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.