GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Journée sans voiture: les véhicules à moteur bannis des rues de Paris

    media Piétons et cyclistes pourront flâner au beau milieu des Champs Elysées ou déambuler sur les quais de la Seine, sans le brouhaha familier des moteurs et klaxons. Getty Images / Godong / Contributeur

    C'est ce dimanche 1er octobre, la journée sans voiture. Pour la première fois, toute la capitale sera interdite aux automobilistes et aux utilisateurs de motos ou scooters. De 11 heures à 18 heures, seuls les véhicules de service, les ambulances, les voitures de police, les bus, les taxis et VTC sont autorisés à rouler à 30km/h. Cette opération menée par la mairie de Paris depuis 3 ans ne fait cependant pas l'unanimité.

    A l'occasion de la journée sans voiture, Parisiens, Franciliens ou touristes peuvent investir la chaussée à pied, à vélo, en trottinette ou en mono roue.

    Tout mode de déplacement doux est accepté. Cette Parisienne de 60 ans, en promenade sur les quais de Seine, approuve l'initiative de la municipalité. « Paris, c’est une merveille sans voiture. Il serait souhaitable que l’on arrive de plus en plus pour notre santé à tous et pour celle de nos enfants à éviter tous ces pots d’échappement qui polluent », dit-elle.

    Pour ce groupe de jeunes amis à vélo, la capitale offre des possibilités de déplacement sans la voiture. « Les transports en commun sont déjà une très belle alternative, estime l'un d'eux. «Marcher, ça permet de faire du sport au lieu de polluer », souligne un autre.

    Mais, pour Pierre Chasseray de l'association « 40 millions d'automobilistes », le vélo n'est pas adapté à tout le monde. « On a l’impression qu’on ne travaille plus à Paris. Maintenant, Paris c’est la ville pour faire du vélo. Les moyens de transport doux, pourquoi pas, tant mieux. C'est bien qu’il y ait des gens qui fassent du vélo, mais ils n’ont pas de mallette et ne sont pas en costume-cravate. Ce n’est pas adapté à tout le monde », dit-il.

    Malgré la résistance des automobilistes, la mairie de Paris a lancé son plan vélo qui vise à doubler d'ici 2020 les 700 km de pistes cyclables dans la capitale.

    (Re) lire : France: entrée en vigueur de la «circulation différenciée» à Paris et Lyon

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.