GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)
    France

    Le procès d’Abdelkader, le frère de Mohamed Merah, s’ouvre à Paris

    media Le véhicule transportant Abdelkader Merah, le frère aîné de Mohamed Merah, à son arrivée à la sous-direction anti-terroriste (SDAT) à Levallois-Perret, près de Paris, le 24 mars 2012. AFP/Kenzo Tribouillard

    Le procès du frère de Mohamed Mérah s'ouvre ce lundi matin 2 octobre devant les assises de Paris, pour un mois. Deux accusés sont appelés à comparaître. Abdelkader Merah est soupçonné d'avoir été associé à des actes préparatoires aux tueries, notamment au vol du scooter utilisé par Mohamed Merah pour ses crimes. Fettah Malki, un délinquant toulousain, est lui renvoyé pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, pour lui avoir fourni un pistolet mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles.

    Pour les victimes, ce procès sera celui de Mohamed Merah, sans Mohamed Merah. Cinq ans après les crimes commis à Montauban et Toulouse, le rendez-vous d'Abdelkader Merah avec la justice est néanmoins très attendu par les parties civiles.

    Salafiste radical revendiqué, Abdelkader Merah 34 ans, a longtemps davantage attiré l’attention des services de police que son cadet. Pour l'accusation, il a joué un rôle prépondérant aidant « son frère à des moments-clés » , fournissant « un soutien logistique » mais aussi en l’aidant à voler le scooter utilisé lors du périple meurtrier.

    Les 11 et 15 mars 2012, Mohamed Merah avait abattu un militaire à Toulouse, puis deux parachutistes à Montauban. Le 19, il avait assassiné, dans une école juive de Toulouse, un professeur et ses deux fils, ainsi qu’une élève de 8 ans. Ce n'est que le 22 mars qu'il tombe sous les balles des policiers du Raid, après un siège à son domicile, de plus de 30 heures.

    Pour les parties civiles, ce procès tant attendu s'ouvre sur un regret cependant : celui de ne pas être filmé. La justice a rejeté leur requête au motif que ce rendez-vous judiciaire n'a pas de portée historique.

    (Re) lire : Affaire Merah: l'enquête est terminée, le procès peut commencer

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.