GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    L'assaillant de Marseille était Tunisien, cinq personnes arrêtées

    media Sur les lieux de l'attaque, où deux jeunes cousines ont été assassinées, les Marseillais se recueillent et déposent des fleurs, allument des bougies. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    Cinq personnes ont été interpellées mardi à Marseille, première importante progression de l'enquête ouverte sur le profil et le parcours d'Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans qui a tué deux jeunes cousines dimanche sur le parvis de la gare St-Charles, à Marseille.

    Au moins quatre des personnes interpellées, qui ont toutes été en relation avec Ahmed Hanachi, ont été placées en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Dans la soirée de mardi, une source proche de l'enquête annonçait une nouvelle interpellation et ajoutait qu'un sac noir appartenant à l'assaillant avait été retrouvé lors d'une perquisition dans son domicile marseillais.

    L'homme qui a tué dimanche deux femmes à la gare de Marseille avec un couteau, au cri d'« Allah Akbar ! », avant d'être abattu par des militaires en patrouille, a été formellement identifié comme étant Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans, a annoncé mardi le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb.

    « Tout au long de ces années, il avait emprunté à la fois en France dans les années 2005-2006 mais en même temps en Italie, les identités les plus variées, déclarant tantôt qu'il était Marocain, Algérien ou Tunisien », a expliqué le ministre.

    La revendication d'EI pose question

    L'enquête a exploité les données du téléphone mobile de l'assaillant, notamment pour savoir s'il avait des connaissances en France et était en lien avec la mouvance radicale. Les investigations ont notamment permis d'établir qu'il avait écouté sur internet des chants religieux islamiques, selon une autre source proche de l'enquête.
      
    Pour autant, la revendication par le groupe jihadiste Etat islamique, quelques heures après l'attaque, posait encore « vraiment question » car « aucun élément ne relie l'assaillant à l'organisation radicale » , selon la même source.

    Interpellé vendredi à Lyon pour un vol à l'étalage, Ahmed Hanachi avait déclaré vivre à Lyon, être SDF et sans emploi autre que des emplois de peintre non déclarés. Il avait aussi dit être un « consommateur de drogues dures » et « divorcé », avait précisé lundi le procureur de la République de Paris François Molins.

    Depuis 2015, 241 personnes ont péri dans des attentats en France

    Après son interpellation, Ahmed Hanachi avait bénéficié de la part de la justice d'un classement sans suite. Dans la foulée, « les autorités préfectorales locales n'ont pas été en mesure de prendre une mesure d'éloignement à son encontre », selon le procureur François Molins.

    Deux jours après ce nouvel attentat à Marseille, l'Assemblée nationale a adopté mardi un projet de loi antiterroriste controversé qui vise à transposer dans le droit commun certaines mesures de l'état d'urgence instauré par l'ancien gouvernement socialiste après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris (130 morts). Depuis 2015, 241 personnes ont péri dans des attentats en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.