GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    France

    Le drapeau européen restera dans l'hémicycle à l'Assemblée

    media Le drapeau de l'Union européenne.

    Le drapeau européen continuera de trôner dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale française. Les députés de La France insoumise, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, ont proposé mercredi de le retirer, jugeant qu'« il ne faisait pas consensus », et de le remplacer par celui de l'ONU. Pour la majorité, le mouvement fait la preuve de son anti-européanisme, ce que conteste La France Insoumise.

    « C'est la République française ici ! » avait grogné Jean-Luc Mélenchon lors de sa découverte de l'hémicycle en juin à la vue du drapeau européen. En proposant de le retirer, les députés Insoumis ont obtenu le soutien encombrant du Front national et se sont attiré les critiques virulentes de la majorité.

    « Le drapeau européen dérangeait moins Jean-Luc Mélenchon quand il figurait sur sa fiche de paie », a taclé le secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux à l'encontre de celui qui a été député européen pendant 8 ans.

    Anti-européen ? L'accusation est « absolument infondée » se défend Charlotte Girard. « Nous sommes pour une autre Europe. Nous n'avons aucune réticence à transférer notre souveraineté si le projet correspond à nos valeurs sociales et humanistes » précise la coordinatrice du programme de la France Insoumise.

    Une « réflexion » va toutefois être engagée pour rendre plus crédible la proposition d'une réorientation de l'UE. « On ne veut pas être renvoyé dans le camp nationaliste mais dans celui des réformistes », glisse le député Eric Coquerel. Lui et Jean-Luc Mélenchon se rendront à Lisbonne au Portugal dans deux semaines au prochain Sommet du Plan B. Il rassemble des hommes et femmes politiques européens qui militent pour rompre avec l'Europe actuelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.