GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Quatre candidats pour la présidence des Républicains

    media Le siège du parti Les Républicains dans le XVe arrondissement de Paris. AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

    Soulagement chez Les Républicains : il y aura finalement plusieurs candidats à la présidence du parti. Laurent Wauquiez, mais aussi, Maël de Calan, Florence Portelli et Daniel Fasquelle. Ils sont quatre à avoir déposé leurs parrainages. Il fallait au moins le soutien de 13 parlementaires et 2347 militants. S'agira-t-il pour autant d'une vraie bataille ? Laurent Wauquiez est de loin le grand favori.

    « D'abord, je suis content. Parce qu'aujourd'hui, c'est la refondation de la droite qui commence. » L'image a été travaillée. C'est entouré d'une dizaine d'élus que Laurent Wauquiez se présente au siège du parti. Avec le parrainage de 135 parlementaires, le favori s'affiche en rassembleur : « Ce qu’on apporte comme démonstration, c’est dès la construction de notre candidature, ce rassemblement qui me tient tellement à cœur. »

    Pour lui faire face, trois prétendants qui pèsent peu politiquement. A commencer par un juppéiste dont Laurent Wauquiez dit toutefois qu'il est le seul à avoir une ligne politique : Maël de Calan.

    « Ramener Les Républicains au pouvoir »

    « Nous déposons 23 parrainages de parlementaire, dit-il, plus de 3 000 parrainages d’adhérents pour défendre dans ce congrès les couleurs d’une droite ouverte, d’une droite crédible, d’une droite qui à notre sens est la seule à pouvoir non seulement être utile dans les cinq ans qui viennent, mais surtout ramener Les Républicains au pouvoir. »

    Deux autres candidats tenteront d'exister face à Laurent Wauquiez, le gaulliste social Daniel Fasquelle, et l'ancien porte-parole de François Fillon, Florence Portelli. C'est d'ores et déjà une victoire pour Bernard Accoyer, actuel patron du parti, « notre formation politique, dont on disait qu’elle pourrait n’avoir qu’un seul candidat, montre que le débat se déroulera entre quatre personnalités », se réjouit-il.

    Quatre personnalités, quatre candidatures qui doivent encore être officiellement validées, réponse le 26 octobre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.