GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Tanzanie: plus de 40 morts dans le naufrage d'un ferry sur le lac Victoria (autorités)
    • Etats-Unis: plusieurs morts et blessés lors d'une fusillade dans le Maryland (police)
    France

    France: le parquet de Brest classe l'affaire Richard Ferrand sans suite

    media Richard Ferrand, le chef des députés la République en marche à l'Assemblée nationale. RFI/Edmond Sadaka

    Le procureur de Brest a annoncé ce vendredi 13 octobre le classement sans suite de l'enquête visant Richard Ferrand, chef de file des députés LREM, dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne. Un soulagement pour ce très proche du chef de l'Etat qui avait quitté le gouvernement à cause de cette affaire révélée en mai dernier par le Canard enchaîné et qui faisait peser sur lui le soupçon d'abus de confiance.

    Richard Ferrand peut être soulagé. Il n'a plus d'épée de Damoclès au-dessus de la tête. Depuis quelques jours déjà, dans l'entourage du patron des députés de la République en marche, on affichait une certaine sérénité sur l'issue de cette affaire en évoquant « une enquête très rigoureuse, où tout le monde avait été entendu ».

    Richard Ferrand qui avait été très affecté par cette affaire, qui mettait aussi en cause sa compagne, avait toujours clamé son innocence. Le classement sans suite décidé par le procureur permet au député du Finistère de tourner la page même si l'une des motivations de la décision est la prescription pour un éventuel délit de prise illégale d'intérêt.

    Cette décision du procureur est aussi une bonne nouvelle pour le chef de l'Etat dont Richard Ferrand est un des tout proches. L'affaire avait pollué le début de son quinquennat en mettant en cause la moralité de celui qu'il avait nommé ministre de la Cohésion des territoires. Une fonction qu'il avait dû quitter.

    Aujourd'hui, le retour de Richard Ferrand au gouvernement ne semble pas d'actualité. A l'Elysée, on explique qu'il « n'était pas parti pour être protégé ». L'un des collaborateurs de Richard Ferrand le dit autrement  en déclarant : « Ce n'est pas une girouette ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.