GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Castaner candidat de Macron pour la direction de LREM?

    media Le porte-parole du gouvernement français Christophe Castaner a qualifié la direction de LREM d'«enjeu passionnant». REUTERS/Philippe Wojazer

    Selon une information de Les Echos, Emmanuel Macron soutiendrait la candidature de Christophe Castaner à la direction de La République en marche. L'Elysée ne confirme pas. Et pour cause : la décision doit être prise le 18 novembre lors de la convention du parti. L'intéressé a quand à lui confirmé ce mercredi matin chez nos confrères de RTL qu'il était candidat pour prendre les rênes du mouvement.

    Christophe Castaner sera-t-il le nouveau délégué général de La République en marche ? A en croire Les Echos, il semblerait que le président Emmanuel Macron ait signifié, lors d'un dîner avec ses proches lundi soir, qu'il souhaitait voir le porte-parole du gouvernement diriger son parti.

    Cette information n'a pas été confirmée du côté de la présidence, où l'on affirme que « l'Elysée n'a pas à nommer qui que ce soit ». C'est en effet le 18 novembre prochain que La République en marche doit désigner lors d'une convention le délégué général du parti parmi les candidats qui ont jusqu'au 2 novembre pour se déclarer.

    Mais le revirement de Christophe Castaner qui, après avoir longtemps manifesté son désir de continuer sa tâche au gouvernement, a subitement affiché son intérêt pour la direction du mouvement, qualifiée d'« enjeu passionnant », semble confirmer qu'il a été sollicité par le chef de l'Etat.  Même s'il a ensuite  tenté de nuancer sa position en déclarant dans un tweet : « La force de LREM est son collectif, ses 400 000 adhérents, rien n'est décidé et ne se dessine ainsi ».

    Nul ne peut en effet imaginer que le prochain dirigeant du mouvement créé par Emmanuel Macron puisse être désigné sans la validation du chef de l'Etat.
    Et Christophe Castaner, « marcheur » de la première heure, est le favori.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.