GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Ingérence russe dans les élections: Moscou accuse Washington d'avoir «fabriqué» des accusations
    • Moscou dit que 88 000 rebelles ont été tués en Syrie depuis le début de son intervention, il y a trois ans (ministre de la Défense)
    • Attentats à Trèbes et Carcassonne: trois suspects ont été mis en examen et écroués (source judiciaire)
    • Perquisitions LFI: la procureure générale de Paris dénonce «un coup de force» du camp Mélenchon (Europe 1)
    • Inde: un train percute une foule; on déplore une soixantaine de morts, des personnes rassemblées pour un festival hindou à Amritsar
    • Plusieurs explosions dans des centres de vote à Kaboul (responsable et témoins)
    • Tanzanie: le milliardaire enlevé Mohammed Dewji annonce avoir été retrouvé (tweet)
    France

    Visite présidentielle : les attentes de la Guyane

    media Des milliers de manifestants se sont réunis le 28 mars 2017 à Cayenne en marge de la grève générale. jody amiet / AFP

    L’arrivée en Guyane ce jeudi du président Emanuel Macron se veut porteuse de nouvelles initiatives dans le cadre du plan d’urgence en cours, pour «prendre les problèmes à la racine». Un déplacement très attendu qui intervient quelques mois après une longue crise où la population avait manifesté son exaspération face à l’insécurité et au retard économique et social du département vis-à-vis de la métropole.

    Seul département de France en Amérique latine, la Guyane, d’une superficie de 83 846 km2 (grand comme le Portugal), situé sur la façade Atlantique, bordé par le Brésil et le Suriname, est recouverte à 96% par la forêt amazonienne. Sa population qui a pratiquement doublé en vingt ans est estimée (en janvier 2015) à environ 254 000 habitants. Les moins de 20 ans représentent 42,3% de la population (contre 25% en métropole), le chômage atteint 23% de la population active (9,8% pour la métropole), le PIB par habitant s’établissait en 2014 à 16 057 euros (32 736 euros en France métropolitaine), et la pauvreté touche près de 80 000 personnes, soit un taux de 44,3% (14% en métropole).

    Macron au chevet de la Guyane

    Six mois après le mouvement social qui a duré cinq semaines et qui a paralysé le département, le président fait de la Guyane son premier grand déplacement dans les outre-mer (hormis son aller-retour aux Antilles après l’ouragan Irma). Un voyage présidentiel en compagnie du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, du ministre de l’Outre-mer, du ministre de l’Education nationale, du secrétaire d’Etat à l’Ecologie et du directeur de la police nationale pour répondre aux grandes difficultés du département qui se sent très isolé, à 7 000 km de Paris.

    Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de l’accord pour la Guyane signé le 21 avril à la suite du mouvement social porté par le collectif «Pou Lagwiyann dékolé» («Pour que la Guyane décolle») et d’autres organisations, qui avait amené l’ancien gouvernement à acter un plan d’urgence de 1,08 milliard d’euros, à signer des accords sectoriels et à prendre acte d’une demande de 2,1 milliards d’euros de mesures supplémentaires. Un plan d’urgence réaffirmé par le président qui affirme «qu’il tiendra ces engagements» et «qu’il prendra les problèmes à la racine» en mobilisant l’ensemble de ses ministères (23 mesures déjà mises en œuvre sur les 30 prévues). Le président devrait annoncer des mesures supplémentaires de police avec l’installation d’une nouvelle agence de lutte contre les stupéfiants et des mesures «qui rendront la Guyane moins attractive», pour lutter contre l’immigration clandestine.

    Pour les collectifs, «tous les problèmes n’ont pas été réglés…et les conséquences des problématiques que nous avons soulevées, particulièrement en matière de sécurité, sont encore bien présentes». La Guyane a le plus fort taux d’homicide en France avec 17 homicides pour 100 000 habitants (42 en majorité par armes à feu en 2016 contre 38 en 2015) sans compter les très nombreux assassinats perpétrés en forêt dans le monde de l’orpaillage et des trafics en tout genre qui ne font l’objet d’aucune déclaration. Le nombre de vols avec violence, aussi en augmentation, serait passé de 1 694 en 2014 à 2 338 en 2016, soit un taux de 3,04 vols à main armée pour 100 000 habitants contre 0,14 dans l’Hexagone. Autre indicateur : le nombre de «mules» (passeurs de cocaïne) est passé de 183 en 2014 à 371 en 2016.

    L’étape de Maripasoula

    Le voyage du 26 au 28 octobre peut être découpé en plusieurs séquences. Une séquence à Maripasoula, la plus grande commune de France (en superficie forestière) et du sud de la Guyane, située à proximité des zones en proie à de très fortes et de très violentes concentrations d’orpailleurs clandestins, pour évoquer l’orpaillage et évidemment l’immigration clandestine (il y aurait en Guyane près de 50 000 personnes en situation illégale), tout en saluant les Forces armées de Guyane (FAG) et de gendarmerie, engagées massivement dans ce combat. Des forces qui devraient être renforcées par un nouvel escadron.

    Maripasoula sera aussi une étape symbolique pour évoquer le développement des services publics dans les zones enclavées avec au programme un projet de création d’un internat et d’une prison. Cette étape devrait se terminer par une rencontre avec les chefs coutumiers pour rappeler probablement aux Amérindiens qui revendiquent leurs droits internationaux (Droits des peuples autochtones des Nations Unies) que la République est une et indivisible.

    Une séquence où l’on remarque au passage que le Parc amazonien de Guyane n’est plus à l’affiche, comme il l’était pour les gouvernements précédents. A noter également que la déambulation dans la ville prévue au programme permettra à la délégation présidentielle de voir le véritable centre commercial actif de la zone, devenu indispensable pour la survie de la commune, la ville de tous les trafics, surnommée Albina II, située exactement en face de Maripasoula sur la rive surinamienne. C’est le lieu où tous les habitants vont faire leurs courses (produits moins chers) grâce à des pirogues gratuites qui font la navette en permanence pour amener les clients de Maripasoula dans les supermarchés chinois (du Suriname), pour acheter du carburant de contrebande indispensable pour les voitures et les moteurs de pirogues, pour aller au restaurant ou dans des bars où tout se vend (armes, drogue, matériel d’orpaillage…). Ces commerces chinois se multiplient sur la rive surinamienne, en pleine forêt, tout le long de la partie sud du fleuve frontière (Maroni) pour satisfaire les besoins des orpailleurs clandestins opérant depuis le Suriname sur le territoire français dans le Parc Amazonien de Guyane.

    Officiellement, l’orpaillage illégal produirait environ 10 tonnes d’or par an, grâce à une main-d’œuvre principalement brésilienne et surinamienne représentant 10 000 personnes. Des chiffres très sous-estimés selon des acteurs de terrain qui font état d’une très forte augmentation de cette activité (le WWF parle de 79% d’augmentation du nombre de sites d’orpaillage depuis le mois de mars) et de la violence induite.

    Du spatial aux régions ultrapériphériques

    Une autre séquence incontournable sera la visite du Centre spatial guyanais (CSG) autour d’un lanceur en cour d’assemblage et du chantier du pas de tir pour Ariane VI. L’occasion de saluer ce secteur exemplaire, à la pointe de la technologie européenne et pour annoncer de nouvelles mesures en termes de retombées spatiales et d’insertion pour le département.

    Autre étape, la Conférence annuelle des régions ultra-périphériques (RUP) correspondantes aux territoires ultra-marins de l’Union européenne se tient cette année en Guyane et sera présidée par le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre. Cette XXIIe Conférence qui veut mieux tenir compte des spécificités des RUP, si besoin en dérogeant au droit commun communautaire, recevra bien sûr Jean-Claude Juncker et le président français à cette occasion.

    Une visite qui vient se rajouter à celle des gouvernements précédents. Le président Hollande avait en son temps proposé un pacte d’avenir qui n’a pu être achevé, comme le commente la nouvelle équipe qui entoure le président Macron. Un déplacement donc très attendu par les habitants du département à qui Emmanuel Macron avait dit lors d’un précédent voyage en décembre 2016, alors qu’il était en campagne électorale : « Je ne suis pas le Père Noël. Vous êtes habitués à voir des responsables politiques qui font des promesses qui ne sont pas suivies d’effets ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.