GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer font la rentrée à Saint-Martin

    media Le Premier ministre Edouard Philippe, au centre, la ministre des Outremers Annick Girardin (g) et le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer (g), à leur arrivée à Saint-Martin, le 5 novembre 2017, à l'aéroport de Grand Case. Helene Valenzuela / AFP

    Le Premier ministre Edouard Philippe et Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, sont arrivés la nuit du 5 au 6 novembre 2017 à Saint-Martin. Le Premier ministre vient assister à la rentrée scolaire des 8 500 élèves de l’île, un moment important, deux mois après le passage de l’ouragan Irma qui a ravagé Saint-Martin.

    Avec notre envoyé spécial à Saint-MartinJulien Chavanne

    Le chef du gouvernement français voit dans cette rentrée scolaire, ce lundi 6 novembre, à Saint-Martin, la fin du temps de l'urgence et le début de celui de la reconstruction, du retour à une vie normale.

    « Nous savons que la situation sur le terrain est toujours marquée par de grandes difficultés, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de l’intensité des événements climatiques qui ont frappé l’île. Ce que nous voulons voir avec le ministre de l’Education nationale, c’est la façon dont se passe la rentrée scolaire, après ces vacances de la Toussaint. Nous savons qu’elle ne se passe pas normalement, mais nous souhaitons qu’elle puisse reprendre au plus vite, parce que le fonctionnement correct des écoles est évidemment un enjeu essentiel pour préparer la reconstruction », a estimé le Premier ministre Edouard Philippe.

    « Et puis, nous aurons des discussions avec les élus de l’île pour voir les conditions dans lesquelles cette reconstruction va avoir lieu, pour voir les conditions dans lesquelles l’Etat va accompagner ce territoire face à ces défis immenses, pour voir comment on peut reconstruire, en tenant compte de ce qui s’est passé, et en permettant à l’ensemble des habitants de l’île de préparer un avenir qui intègre ce qui s’est passé et qui soit plus sûr, et toujours aussi prospère », a-t-il ajouté.

    « On a dû réparer dans tous les sens du terme et préparer »

    Même s'il manque encore des enseignants et que tous les établissements ne sont pas encore réparés, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer se félicite que tous les élèves puissent reprendre les cours.

    « Les enjeux, c’est tout simplement que tous les élèves soient bien reçus dans leurs écoles, collèges et lycées, que l’engagement que nous avions pris avec le président de la République et le Premier ministre soit accompli ; autrement dit, un accueil et ce que l’on peut appeler une sorte de retour à la normale. Donc, tout est prêt pour cela », a-t-il assuré.

    « Evidemment, quand l’ouragan est passé, Saint-Martin, en particulier, Saint-Barthélemy, dans une moindre mesure, étaient dévastés. Et une bonne partie des bâtiments, à trois exceptions près, sur une vingtaine de bâtiments, étaient atteints. Il a donc fallu faire tout un travail, c’est-à-dire déblayer, remettre les choses en état. Et puis il y a eu un travail, évidemment, à faire avec le corps professoral, puisque beaucoup se sont retrouvés aussi démunis dans cette situation et, donc, on a dû réparer dans tous les sens du terme et préparer », a-t-il détaillé.

    « Et c’est ce qui s’est passé tout au long du mois d’octobre, avec, au fur et à mesure, d’ailleurs, le retour des enfants à l’école dès le début du mois d’octobre - d’une partie de ces enfants - et puis, maintenant, la totalité des enfants présents pourront être là », a conclu le ministre de l’Education.

    Ben, il serait temps, je dirais, parce que deux mois où elle n’est pas allé à l’école, il va falloir rattraper le retard

    Ecoutez le reportage de notre envoyé spécial, Julien Chavanne, auprès des écoliers et des parents d’élèves de Saint-Martin 06/11/2017 - par Julien Chavanne Écouter

    Dans les rues de Marigot, sur l'île de Saint-Martin, après le passage de l'ouragan Irma, le 8 septembre 2017. Martin BUREAU / AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.