GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Les Restos du Coeur lancent leur campagne d'hiver

    media Lors de la précédente campagne d’hiver, les Restos du cœur ont distribué plus de 135—millions de repas. blogs.ionis-group.com

    La nouvelle campagne d’hiver des Restos du cœur démarre ce mardi 21 novembre. Le coup d’envoi se fera à 11h00 avec le président de la République, Emmanuel Macron. Accompagné des ministres de la Santé, de l’Agriculture  et des Affaires européennes, il se rendra au centre de la Grange aux belles dans le Xe arrondissement de Paris. Les responsables de l’association, créée en 1984 par Coluche, comptent sur le gouvernement pour améliorer la situation des plus démunis.

    Confrontés à l'afflux de demandeurs, les Restos du cœur ont du mal à faire face. Les 71 000 bénévoles, qui se mobilisent dans les 2 085 centres de l'association, un peu partout en France, le constatent chaque jour : la situation des plus démunis reste extrêmement difficile et les formes de pauvreté se diversifient.

    Lors de la précédente campagne d’hiver, les Restos du cœur ont accueilli près de 900 000 personnes et distribué plus de 135 millions de repas. Parmi les bénéficiaires, de plus en plus de travailleurs pauvres, de jeunes de moins de 25 ans, de retraités et d’enfants qui ne mangent pas à leur faim.

    Pour continuer d’apporter aux plus précaires l’aide alimentaire, mais aussi pouvoir les épauler par des actions d’insertion et d’hébergement, les Restos du cœur, dont la moitié du budget provient des dons, ont aussi besoin du soutien de l’Etat. « Chaque euro d’argent public qui nous est donné se traduit concrètement par 6 euros d’initiatives déployés sur le terrain », rappelle l’association qui réclame le maintien des ressources publiques qui lui sont allouées.

    à lire aussi : Les écoles de la métropole lyonnaise mobilisées pour les élèves sans toit

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.