GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
    • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)
    France

    Les établissements français à l’étranger en grève contre les coupes budgétaires

    media Le bâtiment Maurois (section britannique) du lycée français Charles de Gaulle à Londres. Wikimedia commons/Lincolnite

    Ce lundi 27 novembre, quelque 500 lycées et établissements d'enseignement français à l'étranger sont en grève à l'appel de plusieurs syndicats et notamment du SNES-FSU, le premier syndicat des enseignants du secondaire.

    Plusieurs syndicats d'enseignants sont en colère. Ils dénoncent les économies et les suppressions de postes à venir. L'Etat s'attaque au réseau des établissements français à l'étranger et le fragilise en réduisant le budget  alloué à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger l'AEFE.

    Cette agence, extension du service public français en matière de scolarisation, gère près de 500 établissements dans 137 pays à travers le monde.

    Sa mission est double :  à la fois assurer la scolarité des enfants français hors de nos frontières et contribuer à la diffusion de la langue et de la culture françaises à l’étranger.

    Dès cette année, le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, qui chapeaute cette agence, a déjà réduit sa dotation à hauteur de 33 millions d'euros, ce qui équivaut à une baisse de 10% du budget.

    Pour les syndicats, c'est inacceptable. A cause de ces coupes budgétaires, près de 180 postes de professeurs risquent d'être supprimés et cela dès la prochaine rentrée.

    La mobilisation de ce lundi est prévue le jour où le Conseil d'administration siège pour étudier le budget 2018.

    (Ré) écouter : La rentrée 2017 dans les lycées français à l'étranger (Vivre ailleurs) 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.