GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    L'ASN autorise la réouverture de la centrale nucléaire du Tricastin

    media Le réacteur Tricastin 2 doit redémarrer mercredi 6 décembre 2017. REUTERS/Michel Euler/Pool

    EDF l'attendait, c'est chose faite : l'ASN, l'Autorité de sûreté nucléaire, a donné son feu vert à la réouverture de la centrale nucléaire du Tricastin, dans le sud-est de la France, à l'arrêt depuis fin septembre à cause d'une digue anti inondation jugée trop fragile. Les travaux de renforcement ont donc été réalisés, mais il y en a encore d'autres à prévoir.

    Cela faisait deux mois et demi que les quatre réacteurs de la centrale du Tricastin étaient à l'arrêt. Trois d'entre eux vont être relancés à partir de mercredi. L'Autorité de sûreté nucléaire est en effet satisfaite des travaux réalisés par EDF. Sur une digue, au nord du site, qu'il a fallu consolider pour éviter tout risque d'inondation.

    L'opérateur s'est exécuté, mais c'est bien là le minimum, car la digue n'est pas encore au niveau des nouvelles règles en vigueur. Les règles dites post-Fukushima, adoptées à la suite de la catastrophe japonaise. De nouveaux travaux sont donc à prévoir dans les mois à venir.

    L'urgence en tout cas, c'était de pouvoir relancer la centrale du Tricastin. A l'approche de l'hiver, EDF aura besoin de toute la puissance de son parc nucléaire pour que les Français puissent se chauffer.

    L'an dernier, cela avait failli ne pas être le cas. On n'était pas passé loin de la pénurie. A l'époque, sur les cinquante-huit réacteurs français, neuf étaient à l'arrêt. Il en faudrait deux fois moins pour être sûr de passer l'hiver sans encombre.

    (Re) lire : Nucléaire français: l'ASN confiante pour l'instant mais inquiète pour l'avenir

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.