GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: l'oligarque russe Souleïmane Kerimov reste en liberté sous caution

    media L'oligarque russe Souleïman Kerimov caché sous son manteau à sa sortie du tribunal d'Aix-en-Provence le décembre 2017. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

    En France, la justice a exigé ce mercredi 6 décembre, le versement d'une caution record de 40 millions d'euros à l'oligarque russe Souleïman Kerimov. Il échappe ainsi à la détention provisoire dans le vaste dossier de blanchiment sur la Côte d'Azur dans lequel il est poursuivi.

    Le parquet souhaitait voir Souleïman Kerimov en prison mais l'affaire était particulièrement sensible. Kerimov est en effet un proche du Kremlin, et Moscou était prêt à un bras de fer diplomatique pour le sortir d'affaire.

    D'ailleurs, le vice-consul de Russie à Marseille n'a pas hésité à faire le déplacement à l'audience de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. Ce contexte tendu a peut-être joué en faveur d'un strict contrôle judiciaire.

    Une caution fixée à 40 millions d'euros

    Néanmoins, pour rester en liberté, Souleïman Kerimov a dû s'acquitter d'une lourde caution de 40 millions d'euros, une somme record qu'il faut cependant relativiser au regard de sa fortune estimée à plusieurs milliards de dollars.

    S'il est libre, l'oligarque russe originaire du Daguestan, ne pourra pas quitter dans l'immédiat la Côte d'Azur, ni entrer en contact avec d'autres individus liés à son dossier. Un dossier de blanchiment aggravé de fraude fiscale dans lequel il a été mis en examen en novembre dernier.

    La justice s'intéresse à des achats de villa de luxe sur la « Riviera » via des sociétés écrans. Un enjeu d'argent clandestin tournant autour de 500 à 750 millions d'euros selon le procureur de Nice.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.