GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Les Républicains s'apprêtent à élire leur futur leader

    media Maël de Calan (à gauche), Florence Portelli et Laurent Wauquiez, candidats à la présidence du parti Les Républicains. AFP/Joël Saget, Loïc Venance, Fred Tanneau

    Depuis samedi 20h et jusqu’à ce dimanche soir 20h, les militants du parti Les Républicains sont appelés à voter pour choisir leur nouveau chef. L’objectif est de tourner la page de l’échec de la présidentielle. Laurent Wauquiez, qui est opposé à deux petits candidats, quasi inconnus du grand public, Maël de Calan et Florence Portelli, pourrait bien l’emporter dès le premier tour. Dans son camp, on espère surtout que les électeurs seront au rendez-vous pour que sa légitimité soit incontestable.

    Textos, permanence téléphonique, mise à disposition de 250 lieux de vote pour les moins à l’aise avec le scrutin électronique... Tout a été fait pour qu’un maximum de militants viennent voter. Le parti sait qu’après une année émaillée de rendez-vous électoraux (primaire, présidentielle, législatives, sénatoriales), les électeurs sont lassés.

    Ils ont pourtant à choisir entre trois candidats. Le grand favori, Laurent Wauquiez, qui a fait une campagne tellement à droite qu’il n’a pas obtenu le soutien de nombreux pontes du parti. La filloniste, Florence Portelli. Et le juppéiste, Maël de Calan.

    Tous se posent une et même question : réussiront-ils à mobiliser les 230 000 électeurs potentiels ? Dans le camp de Laurent Wauquiez, on dit espérer 50 000 électeurs contre 10 000 chez Florence Portelli. Une bataille de chiffre qui révèle le véritable enjeu du scrutin.

    La débâcle de François Fillon à la présidentielle et l’élection d’Emmanuel Macron ont fait beaucoup de mal à la droite. Les Républicains, inaudibles depuis la rentrée, aimeraient, avec cette élection, se refaire une santé. Pour cela, il leur faut un ou une présidente bien élue. Les premiers résultats sont attendus peu après 20h (heure de Paris).

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.