GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 26 Avril
Vendredi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: le Real Madrid s'impose à l'extérieur face au Bayern Munich (1-2) en demi-finale aller de la Ligue des champions
    Dernières infos
    France

    Aéroport de Notre-Dame-des-Landes: dossier miné pour l'Elysée

    media Une manifestation de soutien au projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à Paris, le 13 décembre. Bertrand GUAY / AFP

    Construire l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ou réaménager l'aéroport de Nantes qui existe déjà, c'est désormais sur ces deux hypothèses que planchent le gouvernement français après la remise d'un rapport d'expert commandé par ce dernier. L'idée d'un réaménagement est donc désormais étudiée de près et pourrait offrir une porte de sortie au chef de l'Etat sur ce dossier qui empoisonne les gouvernements successifs. Emmanuel Macron promet une décision avant fin janvier.

    Après des décennies d'atermoiements sur le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Emmanuel Macron espère récolter les bénéfices d'un acte d'autorité en tranchant : un nouvel aéroport ou un réaménagement de l'existant.

    Son verdict fera forcément des mécontents sur place mais aussi au sein du gouvernement ! Entre ceux qui sont en faveur du nouvel aéroport, comme Jean-Yves Le Drian, ou ceux qui sont contre comme Nicolas Hulot, certains seront obligés d'avaler leur chapeau.

    Mais Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement prévient déjà : il faudra que tous assument le choix qui sera fait. « Est-ce qu'il y aura une solidarité gouvernementale absolue sur cette question ? La réponse est oui. Il y a un débat, c'est normal. Il faut faire vivre le débat dans un collectif. Et ensuite il y aura une solidarité autour de la décision qui sera retenue », affirme-t-il.

    Autre séquence hautement risqué pour l'exécutif : l'évacuation de la zone occupée par les quelque 250 opposants au nouvel aéorport. Il faudra des milliers de policiers. L'Elysée ne veut surtout pas que se reproduise ce qu'il s'est passé lors de l'évacuation du barrage de Sivens en 2014, sous François Hollande... Des affrontements qui se sont soldés par la mort du militant Rémi Fraisse.

    FRANCE _Son E. Philippe/NDDL 13/12/2017 - par RFI Écouter

    Le rapport des médiateurs plutôt bien accueilli par les zadistes

    Pour les opposants la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, la partie est encore loin d'être gagnée, mais ils estiment qu'avec ce rapport, les choses avancent dans le bon sens.

    « Dès 2003 dans le débat public, on réclamait ça. Il a fallu beaucoup de temps et de gaspillage d’argent et d’énergie. Pour nous, ça va dans le bon sens, estime Julien Durand, paysan à Notre-Dame-des-Landes et porte-parole de l'Association citoyenne des populations concernées par le projet d'aéroport. Mais tant qu’on n’a pas la vraie réponse du gouvernement, on attend. »

    Le 9 février 2018, la déclaration d'utilité publique du projet arrivera à son terme. Elle pourrait être renouvelée si le gouvernement décide de faire l'aéroport. Concernant la ZAD, où vivent environ 250 opposants, les médiateurs ont émis un avis clair. Que l'aéroport se fasse ou non, il faudra évacuer.

    « S’il y a abandon du projet, ça montre à quel point les arguments qui ont été avancés depuis cinquante ans par les gens qui luttent pour préserver ce bocage sont fondés et sont réels, explique une habitante de la ZAD bien décidée à y rester. Donc, dire à la fois ces gens ont raison mais on va les évacuer, c’est complètement paradoxal. »

    Les habitants de la ZAD restent sur leur garde, relate notre envoyé spécial à Notre-Dame-des-Landes, Alexis Bédu. Tous attendent la décision de l'exécutif qui devrait intervenir courant janvier. Les militants favorables au projet d'aéroport, eux, se sont rassemblées à Paris, devant l'Assemblée nationale, dans l'espoir de faire entendre leur point de vue.

    Nous sommes convaincus qu’il est important d’envoyer un signal fort, parce que le respect du vote des citoyens est l’un des piliers fondamentaux de notre démocratie.
    Les partisans du projet d'aéroport réunis devant l'Assemblée nationale Reportage à Paris. 13/12/2017 - par William de Lesseux Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.